Tous les conseils pour organiser des obsèques

checked picto

Tout savoir sur les obsèques en 5 minutes !

Faire face à la mort d'un proche est une des épreuves les plus difficiles qui soient : en plus du deuil, les proches doivent réagir pour organiser les obsèques, annoncer la triste nouvelle à l'entourage et à la famille élargie, faire des choix, s'occuper les aspects financiers... Avec ou sans assurance obsèques, voici tous les conseils pratiques pour gérer au mieux cette étape délicate.

Que faire en cas de décès d'un proche

Premières réactions : s'organiser pour préparer les obsèques

En cas de décès, l'organisation des obsèques est déléguée à une agence de pompes funèbres. Celle-ci doit disposer de l'agrément d'opérateur funéraire. Deux options sont possibles pour le départ du corps dans l'au-delà : l'inhumation et la crémation. Quel que soit le choix, la loi française impose un délai minimum de 24 heures entre le décès et les funérailles. Le délai maximum est de 6 jours (hors dimanche et jours fériés).

En moyenne, les funérailles interviennent 3 ou 4 jours après le décès. C'est dans cet intervalle que prennent place les différentes étapes : démarches administratives de base, temps du recueillement, cérémonie et moment du dernier au-revoir en présence des proches et de la famille.

L'entreprise de Pompes Funèbres est votre interlocuteur pour toutes les étapes : elle prend en charge le transport du corps, le cercueil, ainsi que les prestations facultatives (soins du corps, temps du recueillement, cérémonie civile ou religieuse...). Avant de la contacter, mieux vaut avoir une idée plus ou moins précise de ce que vous souhaitez mettre en place. Vous pouvez prendre connaissance des prestations et des tarifs à travers notre comparateur de devis.

Pour en savoir plus :
10 conseils d'expert en cas de décès
Les principales interrogations des familles en cas d'obsèques

Quelles sont les démarches administratives en cas d'obsèques ?

Si la personne est décédée à son domicile ou autre, la toute première démarche consiste à faire constater le décès par un médecin (avec certificat médical de décès), puis à solliciter un acte de décès auprès de la mairie. Si le décès a lieu à l'hôpital ou en maison de retraite, l'établissement se charge de vous fournir le certificat médical.

Comment demander un acte de décès en mairie ?

L'acte de décès doit être sollicité à la mairie dans un délai de 24 heures (hors dimanche et jours fériés). Il vous sera demandé, en plus du certificat médical de décès, le livret de famille du défunt, un document d'identité, ainsi qu'un document d'identité pour le déclarant. Certaines entreprises de pompes funèbres peuvent réaliser la démarche à votre place, moyennant un coût.

L'acte de décès devra être délivré en plusieurs exemplaires. Ils vous seront demandés par différents organismes le cas échéant :

  • Assureur en charge du contrat prévoyance obsèques
  • Caisse de retraite (pension de réversion)
  • Succession
  • Impôts 
  • Banques 
  • Mutuelles 
  • Employeurs 
  • Sécurité sociale / CAF
  • Etc...

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article complet sur les démarches administratives en cas de décès.

Comment annoncer la mort aux proches du défunt

C'est un moment aussi douloureux qu'inévitable... Pour annoncer le décès d'un proche à son entourage, il faut procéder avec beaucoup de tact et prendre en compte le degré de proximité avec la personne disparue. Pour l'entourage proche, on privilégie généralement les conversations en face à face. S'il n'y a d'autre possibilité que d'annoncer la nouvelle par téléphone, mieux vaut s'assurer que la personne n'est pas en train de conduire ou toute autre activité à risque. Enfin, il peut être judicieux d'attendre la confirmation de la date et du lieu des obsèques pour annoncer le décès au plus grand nombre.

Pour informer au-delà de l'entourage proche, il est possible d'envoyer des faire-part de décès par courrier ou de publier une annonce dans le journal. Cette pratique obéit à des règles : vous pouvez vous reporter à cet article pour savoir comment publier une annonce de décès dans un journal.

Comment organiser des obsèques

Le temps du recueillement en funérarium

L'organisation des obsèques repose sur un point essentiel, le respect des volontés du défunt. En l'absence de document écrit, c'est à ses plus proches parents d'interpréter ces volontés.

Le délai entre le décès et les funérailles (de 3 à 4 jours en moyenne) vous permet de faire appliquer ces dernières volontés en interface avec l'entreprise de pompes funèbres, qui se charge en premier lieu du transfert du corps. Celui-ci peut être entreposé dans une chambre mortuaire (en hôpital public, gratuit) ou dans une chambre funéraire (gérée par la commune ou par l'entreprise de pompes funèbres).

Aussi appelée funérarium, la chambre funéraire permet aux proches qui le souhaitent de visiter le défunt pendant un jour ou plus et de faire leur deuil en présence du corps, jusqu'aux funérailles.

Pendant ce temps, les proches peuvent planifier les détails des obsèques avec le conseiller funéraire. Depuis 1993, les familles sont libres de choisir l'entreprise de pompes funèbres. Elle sera votre interlocuteur pour organiser les obsèques, gérer les démarches administratives et pour tout un ensemble de prestations à même de vous soulager dans ces moments difficiles.

Pour en savoir plus :
Tout ce qu'il faut savoir sur les obsèques

A quoi sert un service de pompes funèbres

Les sociétés de pompes funèbres sont détentrices d'une habilitation. Elle leur donne le droit d'assurer les prestations funéraires suivantes :

  • l’organisation des funérailles,
  • les inhumations, crémations et exhumations,
  • le transport avant ou après mise en bière,
  • la fourniture de cercueils, urnes et accessoires,
  • les soins de conservation, ou thanatopraxie
  • gestion des chambres funéraires,
  • fourniture de personnel, de prestations, de voitures de deuil et d’objets pour les obsèques.

En plus de ces services, certaines vous proposeront des options supplémentaires en fonction de vos besoins : marbrerie pour monument funéraire ou pierre tombale, rédaction et envoi des faire-part, services administratifs, aide psychologique, et bien plus encore. Pour connaître les offres près de chez vous, vous pouvez utiliser notre comparateur de devis obsèques.

Comment choisir son agence de pompes funèbres

En l'absence de contrat de prévoyance ou d'assurance obsèques, le choix de l'entreprise de pompes funèbres peut être fait par les proches. Malgré la difficulté émotionnelle, il faut prendre son temps et comparer les offres : vous avez la liberté de choisir. Pour évaluer les devis, notre tarificateur en ligne vous permet d'obtenir une estimation gratuite du prix des obsèques.

Sollicitez plusieurs devis auprès de pompes funèbres de votre commune ou de votre département. Avant de les contacter, il est conseillé d'avoir une idée plus ou moins précise des prestations envisagées : les principales options seront abordées un peu plus loin sur cette page.

Le premier contact

Une fois que vous avez choisi l'agence de pompes funèbres, un rendez-vous sera pris par téléphone. Essayez de vous y rendre avec un proche : sa présence vous assure un appui émotionnel capital et un recul face aux choix que vous devrez faire. Une deuxième personne peut penser à poser des questions qu'on oublie parfois sous le coup de l'émotion.

Pour gagner du temps, vous pouvez apporter plusieurs documents dès le premier rendez-vous avec l'agence : certificat de décès, livret de famille de la personne défunte... Les documents liés au règlement des prestations peuvent aussi s'avérer utiles, comme un RIB du défunt ou sa carte de mutuelle, le cas échéant.

Le prix des obsèques

Combien coûtent des obsèques ?

En général, le prix des obsèques est compris entre 3.000€ et 5.000€. Le tarif varie en fonction du type de funérailles et des prestations optionnelles. Il diffère également en fonction de la localisation de l'agence.

Le prix des obsèques comprend un certain nombre de frais obligatoires : cercueil, démarches administratives... Il inclut surtout des prestations non obligatoires qui dépendent du choix des familles. Le type de cercueil, la cérémonie, la présence d'un maître de cérémonie, la chambre funéraire, les soins du corps ou les fleurs peuvent faire varier le prix du simple au triple. Pour une estimation fidèle, gratuite et sans engagement du prix des obsèques en fonction des prestations, vous pouvez utiliser notre outil tarificateur disponible à cette adresse.

Qui doit payer les obsèques ?

N'importe qui peut endosser la responsabilité d'organiser les obsèques et prendre en charge les frais : un lien de parenté n'est pas obligatoire. Cela dit, les services funéraires représentent une dépense importante, quasiment toujours à la charge des proches parents.

Parfois, la dépense est anticipée du vivant de la personne, qui souscrit à une assurance obsèques. Le contrat prévoit alors une somme d'argent mise à disposition des proches pour couvrir les frais liés au service funéraire. Si c'est le cas, c'est aux proches de contacter au plus tôt la société d'assurance où le contrat de prévoyance a été souscrit afin de mettre en oeuvre les volontés du défunt.

En l'absence d'un tel contrat, la somme destinée à payer les obsèques peut être prélevée selon les cas sur la succession, sur le compte du défunt ou sur celui des proches. Une nouvelle pratique fait aussi son chemin : il s'agit de la collecte en ligne, qui permet à l'entourage de participer de manière volontaire aux dépenses. Pour en savoir plus, tous les détails sont expliqués dans notre article sur la collecte en ligne.

Enfin, dans les cas où aucune ressource n'est disponible, les mairies peuvent se substituer aux proches. Elles vont alors réquisitionner une entreprise de pompes funèbres pour organiser des obsèques aux prestations basiques.

Pour en savoir plus :
Qui doit payer les obsèques ?

Obsèques : toutes les options à choisir

Crémation ou inhumation

Le choix entre inhumation ou crémation du corps est le plus important des obsèques. Il doit dépendre des dernières volontés du défunt, et découle bien souvent des convictions religieuses.

Inhumation

C'est la pratique la plus traditionnelle : l'inhumation consiste à mettre en terre le défunt dans son cercueil. Elle entraîne des coûts en plus, liés à la pierre tombale (ou au monument funéraire) et à la concession.

La concession au cimetière doit être sollicitée auprès de la mairie (mais l'agence de pompes funèbres peut faire la demande à votre place). Une concession peut être individuelle, collective ou familiale. Sa durée peut aller de 5 ans à 100 ans, et peut même être perpétuelle dans certains cas. Pour connaître les durées possibles et les tarifs pratiqués dans votre commune, il suffit de s'adresser directement au service concerné de votre mairie.

Crémation

La crémation est une pratique de plus en plus acceptée, avec une demande en forte hausse ces dernières années. On compte déjà plus de 200 crématoriums en France. La crémation consiste à brûler le corps du défunt, disposé au préalable dans un cercueil prévu à cet effet.

Si vous optez pour des obsèques avec crémation, certains crématoriums permettent aux familles d'assister à la combustion, même si ce n'est pas obligatoire. Les cendres sont ensuite placées par les agents dans une urne funéraire.

Le choix du crématorium est essentiel : en plus d'être à une distance accessible pour les proches, il doit offrir des prestations permettant le recueillement, la cérémonie et la communion des familles.

Où vont les cendres ?

Plusieurs options existent pour la destination des cendres. L'urne funéraire peut être conservée par les proches ou être placée dans un colombarium, dans le cimetière. Elle peut aussi être inhumée dans un caveau familial.

Certaines familles optent pour la dispersion des cendres. Cette pratique peut être réalisée dans la nature, dans un jardin du souvenir ou sur un arbre de mémoire, avec la possibilité de disposer une plaque commémorative.

Comment choisir son cercueil ?

Le cercueil est un élément obligatoire des obsèques, y compris en cas de crémation. Il représente en moyenne 27% du prix des obsèques, avec un prix qui varie énormément, de 500€ à 8.000€ en fonction des modèles. Pour bien choisir le cercueil, voici nos conseils :

  • Les cercueils pour crémation sont plus simples : leur épaisseur règlementaire est de 18mm minimum, et la plupart n'ont pas de vernis apparent. Ils peuvent être en bois clair, en pin, voire en aggloméré.
  • Les cercueils pour inhumation doivent mesurer au moins 22mm d'épaisseur. Le recours à des bois plus solides est fréquent, avec le chêne ou l'orme. La résistance à l'humidité est nécessaire, et ils se déclinent dans un large choix de formes et de couleurs.

Enfin, il vous faudra choisir des ornements et des accessoires pour le cercueil. Il doit obligatoirement être équipé de quatre poignées pour le transport. Parmi les options, il est possible d'ajouter des emblèmes religieux, un capitonnage, des décorations diverses...

Le choix de la cérémonie

Avant l'inhumation ou la crémation, les funérailles incluent presque toujours une cérémonie. Moment clé du deuil, c'est l'occasion de se réunir une dernière fois autour de la mémoire de la personne disparue et de lui rendre hommage.

Précédant le départ du corps, la cérémonie devra être planifiée par les proches, à moins que les détails en soient prévus dans le contrat de prévoyance. C'est généralement l'agence de pompes funèbres qui veille à son bon déroulement, avec en option le détachement d'un maître de cérémonie qui s'ajoute à la personnalité religieuse.

Les types de cérémonies les plus courantes sont les suivantes :

  • Civile (ou laïque)
  • Catholique
  • Protestante
  • Musulmane
  • Juive
  • Orthodoxe

En plus du culte, un certain nombre d'éléments peuvent être intégrés à la cérémonie :

  • Fleurs
  • Diaporamas avec photos, musiques et vidéos
  • Imprimés avec textes et prières
  • Livre d'or
  • Eloge funèbre
  • Etc...

Pour en savoir plus
Obsèques : l'organisation de la cérémonie

Comment choisir l'urne funéraire

Le choix de l'urne funéraire est indispensable en cas de crémation. Il dépend de plusieurs critères, avec en premier lieu le budget et la destination des cendres. En effet, selon qu'elles soient destinées à être conservées, inhumées ou dispersée, différentes urnes vous seront proposées. Pour en savoir plus, cet article fait le point sur comment choisir une urne funéraire.

Les fleurs aux obsèques

La présence de fleurs n'est pas obligatoire en cas d'obsèques : tout dépend de la religion de la cérémonie. Cependant, elles sont souvent partie intégrante du rituel : dans le rite catholique par exemple, elles sont au coeur de la cérémonie, chaque personne venant jeter une fleur sur le cercueil avant l'inhumation.

Il existe une grande variété de fleurs et de compositions florales pour les obsèques, chacune ayant une signification propre. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article sur les fleurs à choisir en cas de décès. Vous pouvez aussi acheter et vous faire livrer les compositions florales de votre choix via notre boutique de fleurs en ligne.

Obsèques et religions

Les pratiques funéraires des différentes religions

Les pratiques funéraires varient en fonction du caractère laïque ou religieux des obsèques. Quelle que soit la confession de la personne défunte, elle est prise en charge par des agences de pompes funèbres près de chez vous. Vous pouvez les contacter en utilisant notre outil de demande de devis, disponible à cette page.

Pour en savoir plus sur l'organisation des cérémonies religieuses en fonction de chacune des principales religions présentes en France (catholique, protestante, musulmane, juive ou orthodoxe), vous pouvez vous référez à cet article.

Comment réaliser des obsèques musulmanes ?

Le rite funéraire musulman fait partie des plus demandés en France. Idéalement, les obsèques doivent observer certaines pratiques : inhumation dans les 24 heures après le décès, lavage du corps, interdictions de la thanatopraxie, des dons d'organe ou de la crémation... Surtout, les obsèques musulmanes s'accompagnent d'une cérémonie religieuse spécifique à mettre en place avec votre entreprise de pompes funèbres. Pour en savoir plus, consultez notre article sur les pompes funèbres musulmanes.

Le rapatriement

En plus de la volonté de reposer dans le pays de ses ancêtres, le rapatriement est de plus en plus considéré comme une solution pour que les obsèques respectent strictement les préceptes de sa religion. Si vous voulez en savoir plus sur le rapatriement, cet article fait le point.

La mort numérique

Sur internet, de nombreuses traces entretiennent la mémoire d'une personne disparue. Photos et statuts sur les réseaux sociaux, commentaires, sites web, forums... Lors d'un décès, les principaux sites de réseau social proposent de désactiver le compte, de le supprimer ou d'en faire une page mémorielle destinée au souvenir. D'autres sites, comme Paypal, permettent aux proches de réaliser le solde du compte après un décès. Pour connaître la procédure pour chaque site, cet article rassemble tous nos conseils pour effacer les données numériques en cas de décès.

Si vous souhaitez vous libérer de cette tâche parfois douloureuse et répétitive, le site Meilleures Pompes Funèbres propose une assistance pour supprimer les comptes en ligne d'une personne décédée (voir l'offre détaillée).

Quand une autopsie est-elle pratiquée ?

L'autopsie est parfois perçue par les proches comme une intrusion dans le corps du défunt. Rarissime, elle peut se révéler obligatoire dans plusieurs cas précis, au nombre de trois :

  • autopsie médico-légale
  • autopsie scientifico-légale
  • autopsie sanitaire

Pour en savoir plus :
Tout savoir sur l'autopsie

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques