La mise en bière, de quoi s’agit-il et comment se déroule-t-elle ?

checked picto

La mise en bière est une des étapes des funérailles, que l'on choisisse la crémation ou l'inhumation, c'est une étape obligatoire qui consiste à placer le corps du défunt dans son cercueil.

A la suite d’un décès et dans le processus d’organisation des obsèques, on procède à la mise en bière, étape nécéssaire au bon déroulement des funérailles.

Découvrez ce qu’est la mise en bière, en quoi elle consiste et comment elle se déroule.

Définition et étymologie de la mise en bière

cercueil

Avant de définir la mise en bière, arrêtons-nous sur le concept de « bière » en tant que tel. Bière est un mot qui vient du vieux français et donc du latin, « bera » qui veut dire brancard. L’Histoire nous renvoie aux grandes épidémies de peste pendant lesquelles les corps des morts étaient conduits sur des charrettes ou brancards pour être brûlés au bûcher ou jetés dans la fosse commune. On a ensuite parlé de « mise en bière » lorsqu’on déposait le corps sur une estrade funéraire destinée à soutenir le cercueil, puis « bière » a fini par désigner  le cercueil. Avant l’utilisation du cercueil, « bière » renvoyait plutôt au linceul dans lequel le corps reposait. Aujourd’hui on appelle plus communément « cercueil », le coffre dans lequel on place le corps du défunt avant inhumation ou crémation, on peut cependant utiliser le mot « bière » plus soutenu, qui est tout à fait adapté. La mise en bière correspond donc au moment où le corps du défunt est installé dans le cercueil.

Règlementation

La mise en bière est, en France, réglementée par le Code Général des Collectivités Territoriales qui la rend obligatoire. Le cercueil est obligatoire et la famille et les proches peuvent se recueillir avec le cercueil ouvert contenant le corps du défunt. Il est cependant interdit de transporter le défunt de cette manière, le cercueil doit être fermé. Le corps doit donc être déplacé, soit avant la mise en bière, soit en cercueil après la fermeture de ce dernier. Ce sont les pompes funèbres qui se chargent de la mise en bière avant l’inhumation ou la crémation.

Lors d’un décès dans un pays étranger ou dans le cas où le défunt est porteur d’une maladie contagieuse, le cercueil est obligatoirement en zinc.

Lorsqu’on procède à la mise en bière, on retire les éventuelles prothèses portées par la défunt, pacemaker, … le médecin ou le thanatopracteur se charge de cette opération de retrait. Une fois le cercueil fermé, il est interdit de procéder à l’ouverture de celui-ci avant cinq ans sauf contrordre du procureur de la République.

Où et quand intervient la mise en bière ?

La mise en bière est bien souvent le dernier moment pendant lequel les proches et la famille peuvent voir le corps du défunt. Elle a souvent lieu avant la cérémonie lorsqu’il y en a une, avant le départ au crématorium dans le cas d’une crémation ou avant le départ au cimetière s’il n’y a pas de cérémonie et que la crémation a été choisie.  Il existe certaines traditions dans lesquelles le corps est placé dans le cercueil lors de sa présentation au funérarium, il peut donc y avoir un décalage entre la mise en bière et la fermeture du cercueil.

Un délai minimal de 24h doit être respecté entre le décès et la mise en bière du défunt, il n’est pas possible de fermer un cercueil avant ce délai. Dans le cas ou le défunt reçoit des soins funéraires, après 48h, le transport se fait obligatoirement dans un cercueil fermé, on parle de transport avant mise en bière. Il est donc important d’agir rapidement dès le décès de la personne pour s’organiser au mieux. Si la famille et les proches ne souhaitent pas voir le défunt, la mise en bière peut être faite 24h après le décès. Dans le cas où l’on souhaite que le corps soit présenté aux proches, les pompes funèbres attendent au maximum pour que la famille et les proches aient le temps de saluer une dernière fois le corps du défunt et la mise en bière a alors lieu peu de temps avant l’inhumation ou la crémation. La mise en bière peut intervenir jusqu’à 6 jours après le décès de la personne.

La mise en bière peut avoir lieu à différents endroits en fonction du lieu de décès et du souhait de la famille : funérarium, hôpital, maison de retrait ou au domicile.

mise en bière

La mise en bière, qui peut y assister ?

Avant mise en bière et présentation du corps à la famille, une toilette mortuaire est réalisée et des soins sont apportés au défunt. Les vêtements sont soigneusement choisis. Le corps est prêt pour la présentation. Voir le corps inanimé d’un proche peut être une épreuve difficile et la toilette mortuaire permet de faciliter cette épreuve. La famille peut, si elle le souhaite, être présente lors de la mise en bière, il suffit de l’annoncer aux pompes funèbres. Il n’est cependant pas conseiller d’assister à la mise en bière. Voir le corps inerte d’un proche être manipulé par les agents des pompes funèbres peut être choquant et très douloureux. Le corps inanimé ne réagit pas lorsqu’on le manipule et il est très inhabituel d’assister à cela. Il est souvent possible de saluer une dernière fois le défunt après la mise en bière et avant la fermeture du cercueil, ce moment est souvent propice à un dernier recueillement autour du corps visible.

 

Etape importante dans le déroulement des obsèques, la mise en bière répond à certaines obligations. C’est une étape nécessaire au bon déroulement des funérailles et souvent l’occasion de saluer une dernière fois le corps du défunt.

 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques