Devenir un arbre à sa mort : comment faire ?

checked picto

Comment devenir un arbre après sa mort ?

Savez-vous qu’il est tout à fait possible de devenir un arbre après votre décès ? Cette pratique intéresse tout particulièrement les personnes qui souhaitent réduire leur empreinte sur la nature. Cela est possible grâce à l’urne bio, une urne funéraire écologique qui doit être enterrée directement dans la terre avec une graine d’arbre. Cette pratique constitue une excellente alternative à la dispersion des cendres ou au dépôt de l’urne dans un columbarium. 

Devenir un arbre après la mort : quelles sont les étapes à suivre ?

Après la crémation du corps, les cendres sont placées dans une urne biodégradable en cellulose, en noix de coco, tourbe ou fibre naturelle. Celle-ci accueille une bague épaisse d'une dizaine de centimètres dans laquelle le terreau et la graine du végétal sont placés. A la décomposition de l’urne, les cendres et le terreau se mélangent pour devenir un compost naturel qui favorise le développement de l’arbre. 

Où inhumer l’urne ? 

L’urne biodégradable doit être inhumée en pleine nature. Pour cela, vous devez avoir une autorisation délivrée par la commune du lieu de naissance de la personne décédée. En effet, elle ne peut pas être enterrée au cimetière qui impose souvent l’utilisation d'une urne non-biodégradable, et pouvant être exhumée en cas de transfert. 

De plus, les urnes placées dans ce lieu de sépulture doivent avoir une plaque d’identification qui affiche le nom, le prénom, la date de naissance et la date de décès du défunt. Enfin, il est interdit de faire pousser des plantes qui peuvent dépasser sur la chaussée et les voies d’accès. 

urne biodégradable

Quelle plante choisir ?

Le choix est vaste en fonction du type d’espace de plantation et du type de plante que vous souhaitez devenir. Une fois que vos cendres sont placées dans l’urne, on insère la graine. Celle-ci commencera alors à se développer. Cela permettrait alors de préserver l’environnement et de participer au bien-être de l’écosystème. C’est aussi un bon moyen de laisser un souvenir durable aux proches. 

Quels sont les avantages de cette pratique ? 

Cette pratique présente de nombreux avantages. Pour commencer, elle permet de réduire l’impact de l’inhumation sur l’environnement. Bien évidemment, le recours à la thanatopraxie, l’ajout de métal sur un cercueil ainsi que les vêtements et chaussures du défunt sont très polluants pour le sol. 

banc dans une allée de cimetière avec de la végétation

C’est également un moyen de donner vie à un être végétal après la mort : vous pourrez désormais contribuer à la naissance et à l’évolution d’un tout nouvel être vivant, un arbre, après votre disparition. Enfin, se transformer en arbre peut alléger les souffrances de vos proches qui pourront alors s’occuper de la plante. 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques