Cendres funéraires : que peut-on faire et ne pas faire après une crémation ?

checked picto

Tout savoir sur la réglementation par rapport aux cendres funéraires

La crémation est une technique très réglementée en France en raison de l’augmentation du nombre de crémations ces dernières années. En effet depuis le 19 décembre 2008, le gouvernement a fait passer une loi stipulant que « le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort. Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence ». Les cendres funéraires disposent donc de la même protection juridique que celle d’un corps inhumé.

Est-il possible de conserver des cendres funéraires dans une urne à domicile ? 

Depuis la loi de 2008, il est interdit de conserver des cendres dans une urne funéraire chez soi, contrairement à ce que nous pourrions penser. En effet la loi considère que les cendres d’un défunt doivent être déposées dans un espace cinéraire spécifique aménagé pour cela. comme par exemple les columbariums ou les jardins du souvenir. 

En revanche, la législation de 2008 concernant la crémation ouvre la vie à quelques exceptions. En effet, les personnes ayant été crématisées avant la date à laquelle la loi a été votée (le 19 décembre 2008) peuvent être conservées à domicile sous certaines règles juridiques. 

Quelles sont les différentes règles à appliquer pour une dispersion des cendres ? 

Malgré la présence d'un jardin de souvenir ou autre endroit construit pour cet usage, de nombreuses personnes souhaitent disperser les cendres dans la nature, dans la mer ou ailleurs. Mais pour cela certaines règles doivent être appliquées :

  • Il est interdit de disperser des cendres à plusieurs endroits différents, sachant que d'après la loi les cendres représentent un corps à part entière. Elles ne peuvent donc pas être séparées. 
  • Pour différentes raisons, notamment pour des raisons d'hygiène, les cendres du défunt ne peuvent pas être dispersées dans un lieu ou sur une voie publique, comme par exemple un stade, un parc ou autre. Elles ne peuvent pas non plus être placées dans un jardin ou un domaine privé sans une autorisation spéciale. Mais il existe de nombreuses autres possibilités pour le devenir des cendres.
  • Les familles ont un délai maximum d’un an pour prendre une décision sur l’utilisation des cendres du défunt ; si le délai est dépassé, c’est à la commune d’intervenir et de prendre la décision. 

De plus, la réglementation oblige les communes de plus de 2 000 habitants à installer un espace cinéraire dans leurs cimetières.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques