Faire don de son corps à la science : comment se passe l'enterrement ?

checked picto

Déroulement d'un enterrement en cas de don du corps

Selon une source officielle, près de 2500 à 3000 personnes font don de leur corps à la science chaque année. Si les scientifiques sont reconnaissants de ce geste, pour la famille, il peut être vraiment dur de faire son deuil sans la dépouille de l'être cher. En effet, lorsqu’une personne décide de faire don de son corps à la science, il n’y a pas de sépulture. Dans cet article nous allons parler du don du corps et du déroulement des obsèques dans ce cas bien particulier.

Don du corps à la science : qu’est ce que cela signifie ?

Donner son corps à la science c’est accepter que la dépouille sera utilisée pour effectuer des recherches scientifiques dans un établissement hospitalier ou scolaire. C’est-à-dire que le corps va servir à former des étudiants en médecine. De nombreuses personnes optent actuellement pour cette pratique pour diverses raisons.

Il est à noter que le don du corps peut être payant pour le donateur dans certains établissements. En effet, celui-ci peut être tenu de débourser une certaine somme afin de couvrir les frais de prise en charge et d’inhumation de son corps. Il est donc important de bien se renseigner. Certaines religions interdisent ce procédé, comme la religion islamique et les croyances animistes africaines par exemple.

Comment donner son corps à la science ?

Si vous voulez offrir votre corps à la science après votre décès, vous devez vous informer auprès de l’établissement qui vous intéresse pour voir les étapes à suivre. En général, vous devez fournir les documents suivants :

  • Une lettre officielle qui stipule que vous voulez donner votre corps. Vous pouvez trouver des lettres types sur internet
  • Une fiche de renseignements d’ordre sanitaire qui indique la liste de vos éventuelles maladies contagieuses

Vous devez ensuite régler les frais. Notez que cette liste n’est pas exhaustive. En effet, les pièces à fournir peuvent être différentes d’un établissement à un autre. Quand le dossier est accepté, l’établissement concerné vous fournira une attestation ainsi qu’une carte de donneur que vous devrez garder précieusement dans votre portefeuille avec vos papiers d’identité.

soins-de-conservation

Qu’advient-il du corps donné à la science ?

Lorsque le décès survient, l’établissement doit récupérer le corps dans les 48 heures. Celui-ci fera alors l'objet de nombreuses analyses pour être ensuite déposé dans un espace réfrigéré pour sa conservation. La dépouille sera alors utilisée selon les besoins du moment : cours de chirurgie, d’anatomie, entraînement de suture…

Après les travaux anatomiques, les restes de la dépouille sont inhumés ou crématisés par l’établissement. Certains établissements acceptent de remettre l’urne contenant les cendres du défunt à sa famille.

Comment se déroule le recueillement en cas de don de corps ?

C’est pour la famille que le don de corps sera le plus éprouvant. En effet, elle va devoir se recueillir sans la dépouille, ce qui complique le processus de deuil et d’acceptation. On imagine alors la détresse des familles endeuillées, mais elles ne peuvent pas refuser de donner le corps si le défunt dispose d'une carte de donneur.

Certaines paroisses n’acceptent pas d'organiser des cérémonies sans le corps. En l’absence de lieu de culte pour célébrer le défunt, les familles peuvent recourir à d’autres lieux : jardin, salle de cérémonie… Si l’église ou la paroisse accepte de préparer une cérémonie religieuse en l’absence du corps, des prières, des chants et des louanges seront organisés pour accompagner l’âme du défunt dans son passage vers l’au-delà. Ce qui peut aider la famille à faire son deuil.

fleur naturelle tombe

Si les rites associés au corps lui-même ne sont pas réalisés, les familles peuvent effectuer d’autres gestes comme placer des fleurs devant la photo du défunt lors de la célébration. Les personnes présentes peuvent alors rendre hommage à la personne disparue et signer un registre de condoléances à la fin de la cérémonie.

Que faire pour perpétuer la mémoire de l’être aimé ?

Pour perpétuer la mémoire de l’être cher, vous pouvez commander une plaque commémorative à déposer dans le lieu de votre choix. Il peut s’agir d’un cimetière, d’un sanctuaire ou même d’un logement. Cela permet de conserver une trace du vécu de la personne disparue en absence de lieu de sépulture.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques