L'annonce de la mort

Quand survient un décès, il faut alors prévenir son entourage proche et moins proche de la mort de la personne. Un moment pénible mais inévitable. Voici quelques conseils pour appréhender au mieux ce moment délicat qu'est l'annonce de la mort.
Mediums fotolia 57707264 s

Annoncer la mort d'une personne n'a rien d'anodin et est surtout très désagréable. D'autant plus, qu'on ne procède pas de la même manière en fonction de l'âge de la personne à qui on s'adresse (un enfant ou un adulte) et de son degré de proximité avec le défunt (un membre de la famille proche, un collègue, un ami...).

Annoncer la mort à des enfants

Evidemment, on ne s'adressera pas de la même façon à un enfant de 3 ans qu'à un enfant de 12 ans. Le discours sera donc adapté à l'âge. Pour les plus jeunes, il est possible d'avoir recours à un langage plus imagé : "il est monté au ciel" ou "elle est partie" remplaceront un brutal "il ou elle est morte". Toutefois, il faudra bien sûr parler de la mort car l'enfant ne fait pas toujours la différence entre l'imaginaire et la réalité. L'annonce devra être faite par les parents de l'enfant qui pourront être accompagnés d'un autre proche pour être soutenus.

L'annonce en face-à-face

D'une manière générale, la plupart des personnes préfèrent annoncer le décès en face-à-face même si ce n'est pas facile et pas toujours possible. Cette annonce est à réserver à la famille proche (frères, sœurs, enfants, parents du défunt). Ce moment est très important pour le deuil. Il permet aussi le réconfort mutuel et le soutien dans cette épreuve.

Le téléphone

Bien souvent, la manière la plus classique de prévenir d'un décès est de l'annoncer de vive voix par téléphone. En effet, il n'est pas toujours possible de pouvoir s'adresser aux personnes en face-à-face surtout si elles sont éloignées géographiquement.
Pour téléphoner, il est possible d'attendre de connaître date et lieu des funérailles pour ne pas avoir à passer plusieurs coups de fil au fur et à mesure que ces éléments sont connus. Il est aussi possible de prévenir par téléphone en amont et de donner, ensuite, les informations pratiques des funérailles grâce à un faire-part ou une carte de décès.
Toutefois, pour le téléphone, avant d'annoncer la triste nouvelle, il faut être sûr que la personne à qui l'on s'adresse ne soit pas en train de conduire (même s'il est interdit de téléphoner au volant) ou de faire une tâche importante. Il est notamment conseillé de ne pas la prévenir pendant ses heures de travail.

Par courrier, cartes de décès et faire-part

Si on ne souhaite pas parler à certaines personnes ou s'il est trop difficile d'annoncer la nouvelle de vive voix, il est toujours possible d'envoyer une carte de décès notamment aux membres de la famille avec qui vous n'avez plus de contact mais que vous estimez devant être prévenues. Si le défunt ou ses proches ont souhaité des obsèques dans la plus stricte intimité familiale, il convient alors d'établir différents faire-part où figurent des informations différentes en fonction des personnes à qui ils sont destinés.

Publication d'un avis de décès dans la presse

Pour que la nouvelle atteigne le plus grand nombre, il faut publier un avis de décès dans le journal régional. En effet, il est tout-à-fait possible que vous ne connaissiez pas toutes les connaissances du défunt, que vous n'ayez ni leurs noms ni leurs coordonnées et que certaines de ces personnes aient envie de se rendre à l'enterrement. L'avis de décès dans le journal est donc un moyen de prévenir ces personnes, notamment les plus âgées car le lectorat de la presse écrite est plutôt âgé.

Outils numériques et réseaux sociaux

Il est également possible d'avoir recours aux nouvelles technologies. En effet, pour certaines personnes un peu moins proches, il est possible d'envoyer un SMS pour les prévenir, plutôt qu'un faire-part qui mettra le temps de son acheminement par La Poste pour arriver à destination.
Pour prévenir des personnes d'un cercle encore moins proche, il est aussi possible d'envoyer un mail. En revanche, en ce qui concerne les réseaux sociaux, il est bien évidemment déconseillé de poster une annonce sur Facebook avant que l'ensemble des proches n'aient été prévenus personnellement.

Comparez tarifs

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville !

Gratuit et sans engagement

* champs obligatoire

Consultez nos mentions légales