La cérémonie civile au crématorium, comment se déroule-t-elle ?

checked picto

La cérémonie laïque au crématorium est un bon moyen d'honorer la mémoire du défunt qui ne souhaite pas de cérémonie religieuse.

De plus en plus courante dans les pratiques françaises, la cérémonie civile ou cérémonie laïque permet d’honorer la mémoire du défunt qui souhaite une cérémonie d’obsèques sans connotation religieuse ni lieu de culte associé.

Si la crémation était assez peu pratiquée dans les années et les siècles passés, notamment puisqu’elle était considérée comme un péché par la religion, les choses ont désormais bien changées. Les personnes qui se tournent vers la crémation sont de plus en plus nombreuses. Le déroulement d’une cérémonie civile au crématorium est assez libre et facilement personnalisable.

Organisation générale de la cérémonie au crématorium

Il convient de différencier la cérémonie à proprement parler de la crémation.

La durée de la cérémonie varie d’une cérémonie à une autre en fonction des souhaits de la famille. De manière générale, une cérémonie laïque peut durer entre 30 minutes et 1h30, la différence de durée s’expliquant notamment par le temps dédié à l’hommage au défunt, les moments de recueillement et les potentielles interventions de la famille et des proches.

Le temps de la crémation à proprement parler, moment où le feu est mis au cercueil jusqu’à la remise des cendres, est, quant à lui, souvent fixe. Il faut compter 2h. Un membre de la famille est désigné pour récupérer l’urne cinéraire lorsque la crémation est terminée. Bien souvent, les personnes présentes à la cérémonie quittent les lieux une fois que le cercueil a pris feu, seule la personne en charge de la récupération des cendres funéraires doit être présente à la fin de la crémation. Elle peut cependant s’absenter pendant la crémation elle-même et ne revenir qu’à temps pour récupérer l’urne.

Les pompes funèbres peuvent aider la famille dans l’organisation de la cérémonie, des associations proposent également de l’aide. L’opérateur funéraire peut aussi proposer aux familles les services d’un maître de cérémonies qui orchestre alors le déroulement de la cérémonie. Des lieux de cérémonies et crématoriums peuvent vous être suggérés.

Les différentes étapes de la cérémonie civile

L’accueil

Lorsque la famille et les proches arrivent sur les lieux de la cérémonie, au crématorium, iles sont invités à patienter dans le hall d’accueil.  Les crématoriums disposent souvent de plusieurs salles de capacité d’accueil différente. Le maître de la cérémonie ou la famille accueille les personnes venues rendre un dernier hommage au défunt et présente le déroulement de la cérémonie. A la suite du mot d’accueil, les personnes présentes sont invitées à se rendre au crématorium, à l’endroit où la crémation aura lieu. Un professionnel du funéraire est présent, il accueille les personnes et les conduit dans la pièce dans laquelle repose le cercueil du défunt. Des fleurs peuvent décorer la salle de cérémonie ou être directement déposées sur et devant le cercueil si la famille a fait le choix d’en mettre. Les fleurs n’accompagneront pas le défunt lors de la crémation pour des raisons de sécurité. Elles seront remises à la famille à la fin de la cérémonie qui pourra les conserver ou les déposer aux côtés de l’urne cinéraire.

Recueillement et hommage

En fonction du défunt lui-même ou des proches du défunt, l’hommage peut prendre différentes formes. De la musique peut être jouée, des textes peuvent être lus. Si le défunt a écrit un texte, il peut être lu à ce moment. La famille ou les personnes qui le souhaitent peuvent intervenir pour rendre un dernier hommage, des moments de silence peuvent ponctuer la cérémonie. Il peut arriver que des objets accompagnent ce temps de recueillement, dans ce cas, il s’agit souvent de photos ou souvenirs évoquant le défunt.

Bien souvent, c’est le maître de cérémonie qui officie, l’hommage et les temps de recueil peuvent cependant tout à fait être gérés par un membre de la famille ou proche de la personne décédée.

recueillement

Le geste d’adieu

Ce temps d’adieu est souvent marqué par des gestes symboliques forts comme le dépôt de fleurs ou de pétales sur le cercueil.  Ces gestes ne sont pas obligatoires. La famille et les proches peuvent simplement entourer le cercueil et se rapprocher pour rendre un dernier hommage et faire leurs adieux aux défunts. 

La levée du corps et la fin de la cérémonie

Le cercueil est transféré dans une autre pièce, la famille et les personnes présentes peuvent, si elles le souhaitent, accompagner le cercueil pour entourer le défunt une toute dernière fois. La cérémonie se termine par la fermeture de la porte de la salle dans laquelle le cercueil vient d’arriver, la lumière s’éteint et les personnes quittent petit à petit le crématorium après avoir rejoint la salle de condoléances. Les personnes qui le souhaitent peuvent rester observer la crémation.

La remise des cendres

Après la remise de l’urne, la famille a plusieurs choix quant à la destination des cendres : ces dernières peuvent être dispersées en pleine nature, on peut déposer l’urne cinéraire dans un jardin du souvenir ou inhumer directement l’urne dans un caveau, une tombe ou un columbarium.  Les cendres ne peuvent pas être conservées dans un lieu privé, cette pratique est illégale.

cendres

 

La cérémonie civile dans un crématorium se déroule de manière assez libre en fonction des souhaits de la famille et du défunt, c’est une belle manière de rendre hommage à un proche disparu.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques