Crémation : que faire des cendres funéraires ?

checked picto

Le devenir des cendres funéraires : décider de leur conservation ou dispersion.

Technique funéraire qui consiste à brûler le corps des défunts, la crémation est une alternative à l’inhumation. Cette technique, qui permet une dégradation rapide du corps, tend à se développer dans les années à venir.

Où disperser les cendres funéraires et comment procéder ?

La loi encadre la dispersion des cendres et établit les conditions de conservation des urnes funéraires.

L’année 2008 marque un tournant : depuis cette date il n’est désormais plus possible de conserver les cendres funéraires à son domicile ni de faire de celles-ci ce que bon nous semble.  Pour contrer des abus ou abandons d’urnes dans des lieux publics, l’Etat français a décidé de légiférer sur le sujet.

La loi de décembre 2008 définit désormais les lieux de destination des cendres, les délais autorisés pour procéder à la crémation ainsi que les conditions de dispersion des cendres funéraires.

Découvrons les règles en vigueur concernant la destination des cendres. Alors qu’il y a cinq ans la crémation a été choisie dans 30% des cas, les chiffres nous laissent penser que celle-ci pourrait être retenue dans 50% des obsèques d’ici une quinzaine d’années. Il est donc utile de connaître les dispositions applicables régissant le devenir des cendres.

Conseil :

pour trouver rapidement la liste des crématoriums par ville ou département, vous pouvez effectuer une recherche en ligne.

Vous pouvez également demander des devis comparatifs pour une crémation. Cela vous permet un gain de temps dans le moment difficile de deuil.

La dispersion des cendres funéraires

En pleine nature :

Il est possible de disperser les cendres en pleine nature, il convient cependant de respecter quelques règles.

Après déclaration à la mairie, on peut envisager de déposer les cendres dans des espaces naturels non aménagés, ce sont des lieux de pleine nature comme les montagnes, les forêts, les champs ou encore la mer. Il est à noter qu’il est interdit de disperser des cendres dans les fleuves, les rivières, les voies et les jardins publics.

Pour disperser des cendres en pleine mer, il faut faire des démarches et effectuer une déclaration auprès de la mairie de la commune du départ du bateau. La dispersion des cendres par voies aériennes est également possible à condition que la dispersion n’ait lieu qu’au dessus d’espaces naturels dépourvus de voies publiques.

Il est possible d'aborder la question de la dispersion des cendres avec votre conseiller funéraire. Vous pourrez ainsi exposer les dernières volontés du défunt.

Sachez qu'il existe des sociétés spécialisées qui proposent des services de dispersion dans la mer et par voie aérienne.

Dans une propriété privée :

Les espaces privés comme les jardins, les parcs ou les forêts peuvent être envisagés si une autorisation préfectorale a été délivrée auparavant et si le propriétaire des lieux donne son accord. Il faut également pouvoir garantir un accès libre à la famille pour que celle-ci puisse se recueillir sur le lieu de dispersion des cendres quand elle le souhaite. Cette règle doit être également respectée dans le cas d’une vente de la propriété, elle reste donc assez contraignante pour le propriétaire des lieux.

Dans le jardin du souvenir :

Endroit spécifiquement dédié à la dispersion des cendres dans un cimetière ou bien proche du crématorium, le jardin du souvenir  peut accueillir les cendres des individus le désirant. Il est nécessaire de demander l’autorisation au maire du cimetière de la commune au préalable. Toutes les communes de plus de 2000 habitants ont l’obligation de disposer d’un jardin du souvenir.

La dispersion des cendres est souvent réalisée par le personnel du cimetière ou du crématorium puisqu’elle est soumise au règlement intérieur de ces lieux.

La conservation des cendres funéraires

Les cendres funéraires peuvent être conservées dans une urne, que l’on appelle aussi cinéraire. On retrouve sur l’urne une plaque indiquant l’identité du défunt ainsi que le nom du crématorium.

Les pompes funèbres proposent différents articles funéraires et notamment des urnes. Les services proposés par les sociétés de pompes funèbres sont disponibles sur la page de chaque agence, il suffit de renseigner le code postal de la ville ou du département recherché.

En ce qui concerne le choix de l'urne funéraire, lisez notre article expliquant comment la choisir.

Ensuite, plusieurs solutions peuvent être adoptées, on peut :

Déposer l’urne dans un columbarium

Le columbarium, ce monument hors-sol constitué de petites niches, permet d’accueillir et d’honorer les urnes après la crémation dans un endroit de recueillement. Inhumer les cendres dans un columbarium nécessite des démarches administratives

Sceller l’urne sur un vestige ou un monument funéraire

Pour sceller l’urne sur une sépulture, il est conseillé de choisir une urne résistante aux intempéries comme le granit. Les urnes à sceller sont spécifiquement conçues pour ce cas.

L'agence de pompes funèbres dans votre ville que vous avez choisie vous conseillera sur les modèles existants.

Inhumer l’urne dans une sépulture (caveau / cavurne)

Il est tout à fait possible d’inhumer l’urne dans une sépulture existante, dans une sépulture familiale par exemple. Tout comme dans le cas d’une inhumation classique, il faut des autorisations.

On peut aussi inhumer l’urne dans un cavurne.

Le cavurne, somme des mots ‘caveau’ et ‘urne’ se présente comme un petit caveau individuel et est également destiné à recevoir les cendres d’un défunt.

La question de l'acquisition d'une concession funéraire peut donc se poser. Pour connaître les options de durée de la concession funéraire, cliquez ici.

Déposer l’urne dans le jardin des tombes cinéraires

Sorte d’espace vert, le jardin des tombes funéraires offre une alternative à la dispersion des cendres, au columbarium ou à la concession cimetière.  Il est possible d’inhumer les cendres du défunt dans des petites tombes destinées à accueillir les urnes. Ces tombes se présentent sous la forme de petits cylindres installés dans le sol dans lesquels sont glissées les urnes.

Il est également possible de transporter une urne si besoin. On peut la déplacer librement et il n’y a pas de précautions spécifiques à prendre. Transporter une urne à l’étranger nécessite par contre des autorisations spéciales, il faut obtenir un laissez-passer de la préfecture et rassembler les documents demandés par le pays de destination des cendres.

Dispersion des cendres funéraires ou conservation dans des espaces dédiés, de nombreuses solutions sont possibles dans le cas où la crémation est envisagée.

Si vous souhaitez comparer le coût d'une inhumation et d'une crémation dans votre ville, notre tarificateur vous permet d'avoir une estimation rapide et fiable.

A noter :

Il n’est pas possible de conserver une urne à son domicile, on peut simplement la conserver le temps de trouver la destination finale des cendres.

Il est interdit de partager les cendres du défunt.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques