Les pratiques funéraires interdites par l'Islam

L’Islam interdit quelques pratiques fréquemment utilisées en France.

Mediums exhumation

La crémation

Il est strictement interdit d'effectuer une crémation dans la religion musulmane La crémation est pratiquée par 21% des Français et cette tendance est en constante évolution. Seulement, la religion musulmane proscrit la crémation et interdit même formellement cette pratique. En effet, dans le Coran est indiqué que le corps d’un homme vivant est aussi précieux que celui d’un défunt. Il faut rendre son corps intact. La seule pratique autorisée est donc l’inhumation qui doit être réalisée en France dans un carré musulman du cimetière de la région. En cas de manque de place, il vaut mieux faire rapatrier le corps dans son pays d’origine.

L’exhumation

L'exhumation est une pratique interdite par la religion musulmaneLa religion musulmane interdit également l’exhumation. En effet, il faut que le corps se transforme en cendres. En France, peu de cimetières proposent des concessions à perpétuité. Ainsi, il est recommandé d’acquérir des concessions pour 30 ans. Comme cela, le corps a le temps de devenir poussière de lui-même. Il est ensuite déposé dans un reliquaire et inhumé dans un ossuaire spécifique. Pour rappel, l’exhumation consiste à déterrer le corps d’un défunt. Elle peut être pratiquée dans un but légal (une autopsie par exemple) ou lorsqu’une concession arrive à terme. Dans ce cas, les restes sont réduits en cendres et déposés dans un ossuaire.

Le don d’organe

La question du don d’organe est très controversée parmi les savants musulmans. Nous vous conseillons donc d’en parler à votre imam si cela vous intéresse.

Comparez tarifs

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville !

Gratuit et sans engagement

Consultez nos mentions légales