Sociétés funèbres et rite islamique

Afin de répondre aux demandes des familles de confession musulmane, plusieurs opérateurs funéraires se sont spécialisés dans la gestion des obsèques musulmanes.

Mediums obseques musulman


Il est désormais possible de faire appel aux pompes funèbres musulmanes dans la plupart des grandes villes françaises. On n'en dénombre pas moins de 10 en Ile-de-France.


Services des pompes funèbres musulmanes

Les pompes funèbres musulmanes proposent des services funéraires se basant sur les sources islamiques traditionnelles et sur les textes sacrés de l'Islam. Les agences de France suivent généralement à la lettre les ouvrages consacrés aux rites funéraires musulmans. C'est le cas notamment de la société Elamen présente à Paris et Lille.

Elles ont aussi pour objectif d'éviter des pratiques innovantes qui vont à l'encontre des rites traditionnels.

La principale difficulté des pompes funèbres de France réside dans le fait d'adapter les exigences de la religion musulmane avec la législation funéraire française.

Les pompes funèbres musulmanes peuvent prendre en charge :

  • l'inhumation en France dans les carrés musulmans présents dans les cimetières
  • le rapatriement du défunt
    dans le pays d'origine souhaité

Le rite islamique

Le rite islamique vise à accompagner avec dignité le défunt vers l'au-delà. Chacun y participe en sa qualité propre, et cette participation l'honore. Au-delà de la tristesse, la mort d'un proche sera pour lui la source d'une évolution spirituelle. 

Dès les derniers instants, réciter doucement la sourate Yassin et la profession de foi peu aider le mourant. Le décès doit ensuite être annoncé avec humilité. Les "larmes de miséricorde",  telles que les nomme le prophète, sont un mouvement naturel que l'on doit donc s'autoriser.
En revanche, toute démonstration excessive est bannie par l'islam : il est interdit de crier, de se frapper ou de s'arracher les cheveux, de se jeter par terre. 

Les obsèques musulmanes s'organisent alors en plusieurs étapes : 

  • Le lavage du corps du défunt est mené avec l'extrême pudeur requise. Les parties intimes sont recouvertes d'un drap. La toilette est faite par au moins deux hommes si le défunt est un homme, par au moins deux femmes pour une femme, par un homme ou une femme pour un enfant jusqu'à sept ans. Sans être nécessairement imams, les personnes qui s'occupent de cette toilette du défunt doivent néanmoins être d'une piété et d'une vertu avérées. L'époux peut laver l'épouse, et l'épouse l'époux. 

  • La seconde étape avant les funérailles proprement dites est l'embaumement, accompagné de prières, le corps du défunt est alors recouvert d'un tissu blanc appelé « linceul », composé de trois pièces de tissu pour les hommes, de cinq pour les femmes. Selon le rite islamique, les produits d'embaumement sont de préférence naturels, le linceul est obligatoirement en lin ou en coton. Le linceul ne présente ni poche, ni ornements, afin de symboliser l'égalité de tous devant la mort.

Suivant le protocole, lors des obsèques, ce sont les proches du défunt qui prennent la tête du cortège vers l'ultime étape, la mise en terre. Le cercueil est de préférence porté à l'épaule. Le corps du défunt doit être couché sur le côté droit et orienté vers La Mecque dans la sépulture.
A la mosquée ou devant la sépulture, l'assistance récite sans s'agenouiller la prière Janaza avec l'imam désigné. Il revient à chaque famille de décider, selon la tradition de l'islam qu'elle suit, s'il convient ou non que les femmes restent en retrait lorsque le cercueil est descendu en terre et ne se recueillent qu'une fois le cercueil recouvert. 

L'inhumation doit normalement avoir lieu dans les 24 heures qui suivent le décès. Or, la loi française exige que l'inhumation ait lieu 24h après le constat du décès. Ainsi, les inhumations musulmanes qui ont lieu en France se font généralement dans un délai de 2 à 6 jours. Les pompes funèbres musulmanes peuvent cependant obtenir certaines dérogations par le préfet du lieu d'inhumation.

Il faut savoir qu'elles ne prennent pas en charge les éventuelles demandes de crémation : cette pratique étant interdite par le rite musulman. Le cercueil est quant à lui obligatoire en France, ce qui n'est pas le cas dans les pays musulmans où les défunts sont inhumés directement dans le sol. Les cercueils utilisés pour les obsèques musulmanes en France sont donc très simples et légers afin d'accélérer leur décomposition.


Démarches administratives

Les démarches à effectuer après un décès restent les mêmes que pour des obsèques catholiques ou juives : récupération du certificat de décès auprès du médecin puis de l'acte de décès auprès de la mairie concernée.

Dans le cas d'un rapatriement à l'étranger, le corps est alors transféré du lieu de décès à l'aéroport avec au préalable l'autorisation du maire de la commune concernée. Les pompes funèbres musulmanes peuvent prendre en charge ces démarches administratives au nom de la famille.

Nota : la plupart des pompes funèbres qui proposent des obsèques musulmanes sont indépendantes

Comparez tarifs

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville !

Gratuit et sans engagement

* champs obligatoire

Consultez nos mentions légales