Simulation des prix de pompes funèbres en ligne Prix basés en fonction du département
Un problème avec le site, une question ou besoin d'aide ?
Nous répondons à vos questions du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h 01 84 17 37 38

Obsèques : comment choisir entre inhumation et crémation ?

Tout savoir sur les différences entre l'inhumation et la crémation !

Suite au décès d’un proche, de nombreuses décisions qui peuvent être difficiles sont à prendre. En effet, deux situations existent. Dans un premier temps, le défunt peut avoir choisi au préalable dans ses dernières volontés le type d'obsèques qu’il souhaite. Cela n’est pas courant, notamment car il n’est pas agréable de penser à nos propres funérailles. Mais si le choix n’a pas été fait, c’est la famille qui doit s'en charger. Plusieurs modes de sépulture existent ; en revanche en France, seulement l’inhumation et la crémation sont autorisées. Mais comment choisir entre les deux ? C'est ce que nous allons voir ici ! 

Qu’est ce que l’inhumation ?

Le terme d’inhumation, plus souvent appelé dans la vie de tous les jours “enterrement”, est un rite funéraire pratiqué dans la majorité des cultures. Il consiste à l'enfouissement d'un cercueil contenant le corps du défunt dans le sol ou dans un caveau aménagé dans le sol. Il doit se faire, sauf dérogation précise, dans un délai de 6 jours maximum après le décès de la personne. 

Généralement, pour des raisons religieuses, l’inhumation est préférée à la crémation. En effet, il est même, pour certaines croyances, interdit d’avoir recours à la crémation ou à d'autres modes de sépulture. 

Qu’est ce que la crémation ?

La crémation, aussi appelée "incinération'',  est une technique funéraire qui consiste à réduire en cendres le corps d’une personne décédée. Au même titre que l’inhumation, cette dernière doit avoir lieu au maximum 6 jours après le décès de la personne, sauf exception, hors dimanches et jours fériés.

Après cela, il est possible pour la famille de disperser les cendres dans différents endroits, en fonction des dernières volontés du défunt. Si le défunt n'a pas laissé de dernière volonté précise, la décision appartient aux proches et à la famille. Concernant la dispersion, il est possible de la faire en pleine nature (océan, forêt), dans le jardin du souvenir du crématorium ou encore dans une propriété privée. Cette dernière option est en revanche soumise à de nombreuses restrictions.   

Quelles sont les différences administratives ou financières entre ces deux modes de sépulture ?

Pour les deux modes, les démarches administratives sont en général similaires et le plus souvent prises totalement en charge par la société de pompes funèbres choisie. En revanche, au niveau du choix du cercueil, il y a plus de restriction pour une crémation. En effet, le cercueil doit avoir été fait dans un matériau combustible : en bois léger et peu onéreux comme du sapin ou du peuplier, en aggloméré ou en fibres de cellulose avec des accessoires combustibles (poignées et emblèmes).

Enfin, la dernière différence entre l'inhumation et la crémation concerne le plan financier. Les coûts peuvent différer selon les options, les entreprises et les professionnels choisis, mais le prix s’élève en moyenne à 4 300 € pour une inhumation et à 3 800 € pour une crémation.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Comparez : Devis obsèques en 2 min
Devis gratuit et sans engagement

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Faites une estimation gratuite en ligne, avant de comparer les devis

Commencer la simulation

Conseils sur le thème des obsèques