Cérémonies de dispersion et d’inhumation des cendres

checked picto

Lorsque l'inhumation est privilégiée, une cérémonie est souvent organisée pour rendre hommage au défunt, qu'en est-il dans le cas de la crémation ?

De plus en plus de personnes ont recourt à la crémation plutôt qu’à l’inhumation et il est probable que bientôt le nombre de crémations soit supérieur au nombre d’inhumation. Pour légiférer autour de cette tendance, le gouvernement a pris des dispositions qui permettent d’encadrer cette pratique. Chacun est libre d’organiser une cérémonie qui rend hommage au défunt

Inhumation des cendres ou dispersion

Les cendres peuvent être inhumées ou dispersées.  Il était possible avant 2008 de conserver les cendres au domicile, une loi récente a changé ce point. Il est également interdit de partager des cendres.

La famille du défunt a désormais le choix entre inhumer l’urne qui contient les cendres dans un espace cinéraire ou bien les disperser. Le choix de l’une ou l’autre de ces options peut se faire en fonction des volontés du défunt ou de ses proches.

S’il a été décidé d’inhumer les cendres funéraires, on peut placer l’urne cinéraire dans une case de columbarium ou encore inhumer directement l’urne dans une cavurne ou une tombe. Pour chacun de ces options, une demande d’autorisation doit être faite préalablement auprès du maire de la commune dans laquelle se situe le columbarium ou le cimetière. Le columbarium est spécialement prévu pour recevoir les cendres. Ce monument cinéraire est souvent constitué de granit et composé de cases individuelles. Chacune de ses cases peut accueillir une ou plusieurs urnes.  Ces lieux permettent le recueillement et les familles peuvent y organiser une cérémonie d’adieu au défunt si elles le souhaitent. Cette cérémonie est tout à fait libre et chacun peut la personnaliser.

Cérémonie autour de la dispersion des cendres

dispersion des cendres

La dispersion des cendres est une pratique de plus en courante.  Les lieux de dispersion autorisés sont mentionnés dans la loi de 2008.

Les cendres peuvent être dispersées dans le jardin du souvenir ou en pleine nature (mer, air, terre). Il n’est pas légal de disperser les cendres dans les lieux publics et cela est passible d’une amende. Les cendres peuvent donc être dispersées dans les bois et forêts, montagnes ou encore la mer. Toute dispersion des cendres nécessite également une demande auprès du maire de la commune de naissance du défunt (dans le cas d’une dispersion terrestre) ou d’origine du disparu et des services de la ville du lieu choisi pour la dispersion (si dispersion marine). Les mairies consignent l’identité du défunt, la date et le lieu de dispersion des cendres pour permettre aux proches du défunt de venir s’y recueillir quand ils le souhaitent. La date de la cérémonie est également notée.

La dispersion dans les airs ne fait l’objet d’aucune législation.

Si l’inhumation est souvent précédée d’une cérémonie permettant de saluer la mémoire du défunt, cette démarche n’est pas systématique lorsque la crémation a été choisie. Il est des devoirs du maire de rappeler l’importance du travail de mémoire et du souvenir dans le cas d’une dispersion des cendres.

Le jardin du souvenir, lieu de recueillement

jardin du souvenir

Le jardin du souvenir est un espace collectif. Cet endroit est souvent délimité par des bordures et les cendres y sont respectées de la même manière que les corps dans les tombes. Les jardins du souvenir contiennent obligatoirement un dispositif qui permet de mentionner l’identité des disparus, cela peut être une stèle du souvenir ou un livre du souvenir.

Ce dispositif permet de préserver la mémoire du défunt. Le jardin du souvenir permet d’accueillir la famille et les proches lors de la cérémonie d’adieu au défunt. La famille peut enfouir les cendres ou les disperser directement dans le jardin du souvenir. Cet espace est souvent sobre pour permettre une dispersion des cendres en toute dignité. La famille peut se rendre quand elle le souhaite dans le jardin du souvenir pour s’y recueillir. On y trouve souvent des symboles qui créent un environnement apaisant et propice au recueillement (galets, eau, …) Un ministre officiant peut faire une cérémonie et une homélie avant la dispersion des cendres. La famille et l’entourage sont libres de prévoir et d’organiser cette cérémonie s’ils le souhaitent. Des fontaines, souvent symboliques, se trouvent dans les jardins du souvenir et permettent le bon fleurissement des plantes, ce qui offre aux proches un lieu dans lequel il est agréable de se rendre.

Il est souvent important pour les proches de pouvoir accéder à un lieu de recueillement, ce que permet tout à fait le jardin du souvenir. Dans le cas d’une inhumation des cendres tout comme dans le cas où les cendres sont dispersées, il est important de prendre un moment pour se recueillir et se souvenir du défunt.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques