Ce que l’on peut dire et ne pas dire lorsque l'on présente des condoléances

checked picto

Voici une liste avec des exemples de ce qu’il faut mais aussi ne pas dire lorsque l'on présente ses condoléances

Lorsque nous apprenons le décès d’une personne, nous avons envie de soutenir sa famille et ses proches dans ce moment très difficile. Nous avons envie d’exprimer notre hommage au défunt, notre peine, notre soutien. Nous présentons ainsi des condoléances. Écrites ou orales, les condoléances sont là pour exprimer le fait qu’on souffre avec les personnes qui ont perdu un proche et à qui on apporte toute notre empathie, compassion et soutien.

Accompagner les condoléances avec les bons gestes

Plusieurs gestes permettent d’accompagner les mots pour réconforter la personne en deuil et lui exprimer son soutien.

  • Rester discret : lorsqu’un décès survient, plusieurs personnes peuvent vouloir aider la famille du défunt mais attention toutefois à ce que cette aide ne soit pas une véritable invasion. La famille doit disposer du temps pour se recueillir et gérer cette peine. Dans ce moment difficile, il peut être approprié de rester discret et humble, de respecter le deuil. 
  • Proposer de l’aide : rester discret ne vous interdit pas de proposer de l’aide à la famille. La perte d’un proche nécessite l’organisation des obsèques, la gestion de la vie courante, des démarches administratives et en même temps que la gestion de sa peine. Une aide peut être la bienvenue et une manière touchante de présenter ses condoléances.
  • Envoyer des fleurs : vous pouvez faire passer un tendre message en adressant des fleurs à la famille. Les fleurs peuvent être accompagnées d’un mot présentant vos condoléances. Grâce au langage es fleurs, vous pouvez personnaliser votre message.
  • Adresser une lettre écrite : Les condoléances peuvent être présentées à l’oral mais aussi à l’écrit. Vous pouvez prendre le temps d’écrire une lettre de condoléance. En plus de message, vous pouvez raconter quelques souvenirs, parler de la personne disparue, affirmer votre soutien. Cette lettre sera une marque de soutien affectueux apprécié par les proches. Notre conseil : éviter les condoléances écrites sur les réseaux sociaux.

lettre de condoléances

Votre degré d’intimité avec le défunt doit être pris en compte pour les condoléances

  • Vous êtes intime avec le défunt et proche de sa famille 

Le meilleur moyen pour présenter vos condoléances sera de les exprimer de vive voix. Il est important de montrer aux proches que vous partagez leur peine ainsi que votre présence et soutien.

Vous pouvez appeler la famille dès que vous avez appris la triste nouvelle. Ce sera l’occasion de proposer votre aide et une visite.

Sinon, vous pouvez présenter vos condoléances aux proches lors de la cérémonie. Vous pouvez le faire au moment de la veillée funéraire ou à la levée du corps mais aussi avant le début de la cérémonie ou après la fin de celle-ci…

  • Il s’agit de voisins, collègues de travail, des amis ou connaissances plus lointaines

Dans ce cas, ce sont les condoléances écrites qui sont à privilégier. Vous pouvez envoyer une carte de deuil ou une lettre (le papier à lettre est recommandé plutôt qu’en papier à l’en-tête professionnel). Utilisez un ton formel. Le cas échéant, un SMS ou un mail peuvent être adressés. Les condoléances peuvent être courts. N’oubliez pas toutefois que le message est censé manifester soutien et empathie.

Condoléances : ce que l’on peut dire

condoléances : quoi dire et ne pas dire

La règle d’or reste celle-ci : quelque soit la forme des vos condoléances et leur contenu, laissez parler votre cœur et en vous mettant à la place de la famille vous trouverez les mots justes.

Il convient d’exprimer votre douleur et de respecter la peine de la famille et des proches suite à la perte d’une personne aimée. Exprimer aussi son soutien, partager un bon souvenir, est aussi important.

Voici quelques exemples :

  • « Je suis désolé pour votre perte » : condoléances qui expriment votre empathie et compassion. C’est une façon simple de présenter ses condoléances mais cette phrase exprime le fait que vous vous souciez des proches.
  • « Ce doit être si difficile pour vous » : des mots pour montrer aux proches que vous comprenez leur douleur. Cela permet de réconforter les personnes endeuillées qui se sentiront moins seules dans cette période émotionnelle difficile.
  • « Vous êtes dans mes pensées » : ces condoléances permettent d’apporter réconfort et de montrer à la personne qu’elle n’est pas seule. Ce message de condoléances montre aussi que vous vous souciez de la personne. Cela va certainement l’aider à confronter cette expérience douloureuse.
  • « Je t’aime » : on peut le dire à la personne en deuil si on est suffisamment proche d’elle. Ces mots forts permettent à la personne endeuillée de se sentir moins seule dans ce moment difficile. Cela montre aussi un soutien inconditionnel.
  • « Il ou elle était une personne merveilleuse »
  • « Il ou elle va me manquer » : c’est une façon de vous associer à la souffrance des proches et en même de montrer votre attachement à la personne disparue.
  • « Quand vous serez prêt, je souhaiterais en savoir plus sur la personne décédée » : voici une formule à utiliser si vous ne connaissiez pas ou pas assez le défunt. Vous montrez à la personne en deuil qu’elle n’est pas seule et faites baisser la tension du moment.

Ce qu’il ne faut pas dire à une personne en deuil

Il existe un certain nombre de règles à respecter pour ne pas se montrer maladroit face à une personne endeuillée. D’abord, il ne faut pas nier ce qui est arrivé : le décès d’une personne. Ensuite, il ne faut pas nier les sentiments qu’éprouve la personne en deuil (une grande souffrance émotionnelle). Enfin, il ne faut pas nier le fait que le décès en question changera la vie de chacune des personnes étant liée d’une quelconque manière au défunt.

A éviter de dire sous forme de condoléances :

  • « Il ou elle est mieux là où elle est maintenant » : formule délicate à utiliser seulement si vous êtes certain que la personne décédée et la personne en deuil croient à un au-delà, une autre vie après la mort…
  • « Comment vas-tu ? » : évidemment que la réponse est « je ne vais pas bien » ! Cette question confronte à nouveau la personne à son deuil… Il vaut mieux essayer de prendre des nouvelles avec des questions moins directes.
  • « Je sais ce que tu ressens » : difficile de savoir exactement ce que ressent la personne en deuil même si nous avons déjà perdu un proche. Chaque personne vit cette difficulté émotionnelle différemment. Il vaut mieux affirmer à la personne que vous êtes à son écoute si elle a envie de vous parler de ce qu’elle ressent.
  • « Ne vous inquiétez pas, vous irez mieux bientôt » : laissez à la personne qui souffre le temps nécessaire pour qu’elle fasse son deuil, ne précipitez pas les choses, n’exigez pas d’elle qu’elle se remette vite, ne lui mettez pas la pression.
  • « Il ou elle est partie vite, donc sans trop de souffrance » … Ne faites pas de commentaires sur la nature de la mort (rapide ou lente). Quel que soit la forme de la mort, c’est un événement très difficile pour les proches. Réconfortez-les et laissez-leur le temps de faire leur deuil.
  • « Je ne sais pas ce que je ferais si un tel proche pour moi mourrait » : cette phrase ne réconfortera en rien la personne devant vous. Ces mots risquent de la rendre encore plus triste. Il faut lui montrer que respecter l’énorme perte que cela peut représenter pour elle et que vous êtes là pour elle.
  • « Maintenant, vous pouvez passer à autre chose dans votre vie » : parfois, lorsque la mort a été lente suite à une maladie, par exemple, elle peut paraître comme un soulagement. Encore une fois, la personne en deuil a besoin de temps et de vivre sa douleur pour ensuite la surmonter.

Soyez donc délicat lorsque vous exprimer vos condoléances. Suivez ces règles simples, cela vous aidera à être un soutien pour les personnes endeuillées.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques