Estimation gratuite du prix des obsèques
Un problème avec le site, une question ou besoin d'aide ?
Nous répondons à vos questions du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h 01 84 17 37 38

Crémation : que faire de l'urne vide après la dispersion des cendres ?

Vous ne savez pas quoi faire de l’urne cinéraire après avoir dispersé les cendres ? Lisez cet article ! 

Il y a de nombreuses indications sur la dispersion des cendres du défunt, quels sont les lieux possibles, au bout de combien de temps faut-il disperser les cendres… Les réponses sur la destination de l’urne après la dispersion des cendres restent moins évidentes. Le rituel de dispersion des cendres est très encadré par de nombreuses lois en France, il est donc important de se renseigner sur toutes les étapes de cette dispersion, comme celle de la finalité de l’urne vide après la dispersion.

Rappel : ce que l'on peut faire et ne pas faire avec une urne funéraire remplie

Après l’incinération du corps du défunt, les cendres sont conservées au crématorium, jusqu’à ce que la famille du défunt trouve un lieu pour disperser les cendres. 

Les proches de la personne décédée ont un délai de 1 an pour disperser les cendres, sans quoi, au-delà, le crématorium pourra disperser les cendres dans un espace prévu à cet effet par la commune, comme le jardin du souvenir du cimetière

Les cendres doivent être traitées avec dignité et décence. Pour chaque déplacement, les cendres sont donc transportées selon les mêmes lois que pour un corps inhumé. En France métropolitaine, la famille a la possibilité d’effectuer le transport de l’urne par ses propres moyens, sans obligatoirement faire appel à un professionnel du funéraire. 

Cependant, seule la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles est autorisée à transporter l’urne.

Il est important de prévenir la compagnie de transport lorsque vous vous déplacez, chaque entreprise a une procédure différente. 

Pour ne pas avoir l’obligation d’ouvrir le contenant, lors d’un contrôle de sécurité, il est nécessaire d’avoir une attestation fournie par le crématorium.

Les proches du défunt ont un large choix concernant la destination des cendres. Même si dans d’autres pays il existe de nombreuses options différentes, en France il est autorisé de: 

  • Disperser les cendres dans un lieu aménagé à cet effet, tels que dans des cimetières, ou dans des sites cinéraires comme les crématoriums.
  • Disperser les cendres dans la nature.
  • Contenir les cendres du défunt dans l’urne, pour ensuite l'inhumer ou bien la déposer dans un columbarium.

Depuis la loi de 2008, concernant l’avenir des cendres funéraires, il est interdit de conserver les cendres du défunt chez soi. Malgré cela, vous avez la possibilité de disperser les cendres dans votre jardin.

Par ailleurs, les règles correspondant à la dispersion des cendres dans la nature sont assez précises. Pour ce faire, il est important de le déclarer à la mairie du lieu de naissance du défunt, afin que son identité et son lieu de dispersion soient connus. Vous avez ainsi la possibilité de disperser les cendres de la personne décédée dans une forêt, dans la mer… Il est tout de même impératif de noter que la dispersion ne peut se faire sur des voies publiques.

Image urne

Urne vide : deux options s'offrent à vous !

La famille du défunt peut avoir décidé de ne pas inhumer l’urne, ou de ne pas la déposer dans un columbarium, mais de disperser les cendres contenues dans l’urne cinéraire. Ce choix implique de garder l’urne ou bien de la rendre aux professionnels du funéraire. 

En France, l’urne cinéraire vide ne correspond pas à une sépulture, bien qu’elle ait contenu les cendres du défunt, mais comme un bien meuble.

En effet ce n’est pas l’urne elle-même qui contient les cendres, mais une poche, aussi nommée cendrier. L’urne n’a pas de contact direct avec les cendres funéraires.

L’urne vide ne fait l’objet d’aucun statut particulier par la réglementation funéraire. Ce sont les cendres du défunt qui confèrent la dignité et le respect, et non le contenant, seul.

L’avenir de l’urne dépend de qui provient cette urne. 

  • Garder l'urne vide chez soi

Si l’urne a été réalisée par la famille de la personne décédée, celle-ci, après la dispersion des cendres, a la possibilité de garder l’urne vide, chez elle. Cette décision appartient à la famille du défunt.

Garder l’urne à domicile peut permettre à la famille du défunt de conserver ce souvenir de l’être cher, ou bien de réutiliser l’urne pour une autre personne de la famille, proche du défunt. 

Dans certains cimetières, il est autorisé que l’urne vide soit inhumée, ou bien mise dans un columbarium, pour les crématoriums. Cela dépend d’une décision du maire de la commune en question.

Il est aussi possible de détruire l’urne, ou de la faire recycler.

  • Rendre l'urne aux professionnels

Si l’urne a été réalisée par des professionnels du funéraires, elle doit leur être rendue. Les cendres n’ayant pas de contact direct avec le bien en lui-même, ces professionnels peuvent la réutiliser pour d’autres crémations.

Selon les matériaux utilisés pour la fabrication de l’urne, il est aussi possible de la remettre à la société ayant dispersé les cendres du défunt, qui la restituera au crématorium.

Si vous désirez rendre l’urne aux pompes funèbres, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une entreprise funéraire, pour savoir ce qu’il adviendra de l’urne.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Comparez : Devis obsèques en 2 min
Devis gratuit et sans engagement

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Faites une estimation gratuite en ligne, avant de comparer les devis

Commencer la simulation

Conseils sur le thème des obsèques