Qu'est-ce que l'humusation ?

checked picto

Tout ce qu'il faut savoir sur l'humusation, une pratique funéraire écologique

Depuis quelques années, plusieurs alternatives écologiques à l’inhumation ont vu le jour. Bien qu’elles ne soient pas encore autorisées en France, elles sont de plus en plus choisies dans de nombreux pays étrangers. Parmi ces pratiques, il y a l’humusation. Mais de quoi s’agit-il ? Quelle est son histoire ? Comment se déroule cette pratique ? C’est ce que nous allons voir sur cette page.

Quelle est la définition de l’humusation ?

L’humusation provient du mot « humus » : une matière noire et humide qui se trouve sur la couche supérieure du sol et est composée de compost. Elle provient de la décomposition des matières organiques végétales et animales comme les feuilles, les cadavres d’animaux, les déjections (etc.) par l’action des vers de terre, des champignons, des bactéries, et autres. L’humusation est donc une pratique funéraire écologique qui consiste à transformer la dépouille en compost une fois inhumée.

Quelle est l’histoire de l’humusation ?

L’humusation a été découverte par une habitante des monts d’Arrée, Joëlle Nicolas, grâce à une vidéo. Cette pratique est née du constat que, dans une forêt, tout se décompose naturellement pour redevenir humus et retourner à la terre. La pratique était ensuite initiée par Francis Busigny, ingénieur, spécialiste du compostage.

fleur blanche sur fond noir

Comment se déroule l’humusation ?

L’humusation se fait en 4 étapes :

  • Un linceul biodégradable est utilisé pour recouvrir la dépouille, sans cercueil. Celle-ci sera ensuite placée sur 20 cm de copeaux de bois humidifiés par de l’eau de pluie et de l’argile pendant la cérémonie funéraire.
  • Les mêmes coupeaux de bois serviront à recouvrir le corps afin de créer une hutte recouverte totalement de feuilles mortes, de pailles et de tonte de pelouse.
  • Les matières molles de la dépouille se décomposent en 3 mois. Les prothèses métalliques seront ensuite retirées. Tandis que les dents et les os sont transformés en particules fines puis réenterrées dans la sépulture.
  • Au bout de 9 mois, le corps est entièrement décomposé, donnant environ 1.5 m3 d’humus fertile. Une partie de ce compost naturel servira à faire pousser un arbre au nom du défunt pour que les proches puissent se recueillir quand ils le souhaitent.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’humusation ?

Le principal avantage de l’humusation est le fait qu’elle est respectueuse de l’environnement. Sa pratique permet de réduire l’impact de la mort sur la nature, notamment par la réalisation de l’inhumation et de la crémation classique. Seul bémol, cette technique est toujours interdite en France.

Que dit la loi sur l’humusation ?

La législation française n’autorise pas encore l’humusation. En effet, le statut juridique à donner à ce « compost humain » n’est pas compatible avec la loi qui impose de traiter les restes humains avec dignité. Selon l’article 2213-15 du CGCT sur l’obligation d’un cercueil, et de l’article 16-1-1 du Code civil, “les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence.” Pour le moment, seulement deux choix de sépulture sont possibles en France : l'inhumation et la crémation. 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques