Comment choisir le lieu d’enterrement d’un défunt ?

checked picto

Conseils pour choisir le lieu de sépulture d'une personne décédée

La dernière demeure du défunt ou la sépulture est un endroit symbolique, qui permet aux vivants de garder un lien avec lui. C’est un lieu de méditation et de recueillement pour les membres de la famille et les proches. La sépulture n’est autre que le lieu où seront entreposées les dépouilles ou les cendres du défunt. Il est important pour la famille de décider du lieu d’enterrement après les obsèques. Cela fait partie des démarches à suivre avec le mode funéraire. Le choix de la sépulture ne doit pas être fait à la hâte. Il y a toujours quelques critères à prendre en compte avant de décider où le défunt va reposer.

Quelle sépulture choisir ?

En France, il existe différents types de sépulture pour les crémations ou les enterrements. Chaque type de sépulture a des caractéristiques différentes. Il est important de les connaître pour pouvoir faire le bon choix.

  • Le caveau funéraire

Il s’agit d’une construction souterraine permettant d’entreposer les cercueils et les urnes mortuaires. Il existe deux types de caveau funéraire : individuel quand il n’y a qu’une seule personne enterrée, et familiale, si le caveau accueille les corps de plusieurs membres d’une même famille.   Construire un caveau funéraire peut être coûteux au  début, mais il est économique à long terme s’il a été conçu pour accueillir plusieurs personnes. Le fait d’avoir un caveau funéraire facilite les possibles opérations funéraires futures.

  • Le cavurne

Il s’agit d’un caveau conçu pour inhumer les urnes funéraires. Le cavurne est moins spacieux et moins profond qu’un caveau funéraire. Cela est dû à la taille des urnes et aux règles sanitaires qui les régissent. La construction d’un cavurne est moins coûteuse qu’un caveau.

  • La sépulture en pleine terre

Cette solution n’exige aucune construction. Le cercueil est placé directement dans le sol, en contact direct avec la terre. L’enterrement coûtera moins cher bien évidemment, mais les opérations funéraires à venir risquent d’être compliquées (risque d'affaissement de la sépulture dans le temps).

  • Le columbarium

Il s’agit d’une sorte de case où on peut entreposer les urnes funéraires. C’est une alternative au cavurne. Il évite également que la famille choisisse de disperser les cendres du défunt. La famille peut venir s’y recueillir chaque fois qu’elle le souhaite.

tombe

Quelles sont les questions à se poser pour choisir une sépulture ?

Il y a quelques questions que vous devez vous poser avant de définir la sépulture pour le défunt : quelle est sa personnalité ? Qu’est-ce qu’il aimait ? Qu’est ce qu’il détestait ? etc. En répondant à ces questions, vous pourrez choisir plus sereinement l’endroit qui conviendra le mieux à son enterrement ou à son inhumation. Pour quelqu’un de gai, on préfèrera choisir un endroit joyeux. S’il était plus discret, il aurait sans doute préféré un lieu sans stèle. Pour une personne croyante, sa pierre tombale devrait avoir une marque qui reflète sa religion.

Que dit la loi sur les sépultures ?

Vous avez le choix entre deux solutions : le défunt sera enterré dans un cercueil après les obsèques, ou bien ses cendres seront conservées dans une urne après la crémation.  

Pour les inhumations

C’est la taille et la disposition de la sépulture qui peuvent varier dans les opérations funéraires. Quelle que soit l'option choisie, selon la loi n° 2008-1350 du 19 décembre 2008, les dépouilles des personnes décédées possèdent le même statut juridique. Ils méritent le respect, la décence et la dignité. Quel que soit leur statut de leur vivant, tous les défunts ont droit aux mêmes types et mêmes emplacements de sépulture (emplacement gratuit, concession, pleine terre, etc.)

urne cinéraire

Pour une inhumation

Les cendres peuvent faire l'objet d’une dispersion si tel est le souhait du défunt, mais selon la loi, elles peuvent également être inhumée dans une tombe, un caveau ou en pleine terre. Les cendres peuvent être dispersées dans un jardin ou dans le cimetière même.

Pour éviter à la famille de faire le choix, le défunt pourrait choisir lui-même le lieu de son enterrement ou de son inhumation de son vivant. Il pourra contracter un contrat auprès d'une compagnie d'assurance ou d'une entreprise de pompes funèbres pour souscrire à une assurance obsèques, qui lui permettra de communiquer ses dernières volontés à ses proches.

Selon l’article L2223-3 modifié par LOI n° 2008-1350 du 19 décembre 2008, les cimetières ont l’obligation de proposer un emplacement à toutes les personnes mortes dans leur commune, que ce soit gratuit ou payant.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques