Estimation gratuite du prix des obsèques
Entrez le nom d'une ville pour rechercher une pompe funèbre, crématorium ou funérarium.
    Villes les plus recherchées
    Un problème avec le site, une question ou besoin d'aide ?
    Nous répondons à vos questions du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h 01 84 17 37 38

    Quelles démarches effectuer entre le décès et l'enterrement ?

    Liste des démarches à accomplir entre le décès et l'enterrement

    A la douleur engendrée par la perte d’un être aimé s’ajoutent les démarches indispensables à l’organisation de son enterrement. Celles-ci doivent être effectuées dans un délai strict de 6 jours suivant le décès. Voici un guide des démarches à réaliser entre le décès et l’enterrement.

    Nature de la demande

    Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

    Quelles sont les démarches à effectuer après un décès jusqu’à l’enterrement ? 

    Voici la liste des démarches que vous devez accomplir dans les jours qui suivent le décès jusqu’au jour de l’enterrement

    1) Faire constater le décès 

    Si le décès est survenu à domicile, il faut appeler un médecin pour faire constater le décès et établir le certificat de décès. Si le décès a lieu dans un établissement de santé (hôpital, clinique, maison de retraite), le certificat de décès est rédigé par le médecin de service de la structure concernée. En cas de décès sur la voie publique (notamment un accident), il faut appeler la police ou la gendarmerie qui se chargera de faire un procès verbal.

    2) Déclarer le décès 

    Le certificat de décès obtenu servira à déclarer le décès auprès de la mairie, accompagné d’une pièce d’identité du défunt ou d’un livret de famille. Cette démarche peut être effectuée par un proche, une simple connaissance ou une entreprise de pompes funèbres. À la suite de cette déclaration, l'officier d'état civil établira l'acte de décès que vous pouvez demander en plusieurs copies. Ces documents seront nécessaires pour prévenir les différents organismes et administrations.

    3) Organiser le transport du corps 

    Si le décès a lieu au domicile du défunt ou d’un proche, son corps peut y rester jusqu’à l’enterrement. Mais il est aussi possible de demander son transfert vers une chambre funéraire dans les 24 heures qui suivent le décès. Cela requiert l’intervention d’une entreprise de pompes funèbres qui est la seule habilitée à transporter un corps avant la mise en bière. En cas de décès dans un établissement hospitalier, le corps peut demeurer dans la chambre mortuaire de l’établissement ou être transféré dans une chambre funéraire ou à domicile après 48 heures, à la demande de la famille. 

    quelques tiges de fleurs dans une enveloppe courrier

    4) Annoncer le décès 

    L’annonce du décès peut se faire par téléphone, via un faire-part mais aussi par le biais d’un avis nécrologique dans la presse et sur internet. 

    5) Prendre connaissance des volontés du défunt 

    L’organisation d’un enterrement doit tenir compte des dernières volontés de la personne décédée. Si elle a souscrit à une assurance obsèques ou rédigé un testament, ses volontés funéraires peuvent figurer dans ces documents. A défaut, les décisions à prendre reviennent à la famille proche (choix entre une inhumation et une crémation, cérémonie civile ou religieuse, etc.). 

    6) Choisir une entreprise de pompes funèbres 

    Si le défunt n’a pas laissé de recommandation quant au choix d’une entreprise de pompes funèbres, c’est la famille qui s’en occupe. Le choix d’un opérateur funéraire est libre. Toutefois, il est conseillé de comparer plusieurs devis avant de s'engager. Ce prestataire se charge de la fourniture de cercueil, du transport du corps avant et après les obsèques et de la mise en bière. Vous pouvez également lui confier d’autres tâches comme l’organisation de la cérémonie, les soins de conservations, la conception de faire-parts… 

    7) Demande d’autorisation pour une inhumation ou une crémation 

    Une fois que vous avez choisi le mode d'obsèques qui convient le mieux aux volontés du défunt et aux vôtres, il vous faut effectuer des demandes pour procéder aux obsèques proprement dites.

    Pour une inhumation, la demande doit être adressée à la mairie de la commune dans laquelle se trouve le cimetière. Si vous avez déjà un caveau familial, il faut demander une autorisation pour l’ouvrir. Dans le cas contraire, vous devez entamer les démarches pour acquérir une nouvelle concession. 

    Pour une crémation, l’autorisation est émise par le maire de la commune du décès. Si le corps est transporté dans une autre commune, la demande doit s’adresser au maire de la commune du lieu de fermeture du cercueil. Pensez également à acheter une concession cinéraire (cavurne, case de columbarium) au cimetière si vous voulez y conserver l’urne. Notez que la dispersion des cendres dans la nature doit aussi faire l’objet d’une demande auprès du préfet. 

    Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

    * champs obligatoire

    Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

    Faites une estimation gratuite en ligne, avant de comparer les devis

    Commencer la simulation

    Conseils sur le thème des obsèques