Que deviennent les cendres après la crémation ?

checked picto

Où est-il possible de conserver ou disperser les cendres du défunt ? Lisez cet article afin de savoir tous les choix possibles sur le devenir des cendres !

Le choix du devenir des cendres du défunt dépend entièrement de la volonté de la famille. Celle-ci a un an pour réfléchir au lieu de dépôt des cendres de la personne décédée. Pendant cette année, les cendres sont conservées au crématorium. 

Il est préférable de ne pas dépasser ce délai, auquel cas les cendres sont dispersées dans le site cinéraire le plus proche ou bien dans le cimetière de la commune du crématorium.

Que faut-il savoir sur les normes concernant la dispersion des cendres ?

Dernièrement la législation concernant le devenir des cendres du défunt, après une crémation, a évoluée. Il n’est désormais plus possible de conserver les cendres de votre proche décédé chez vous.

Vous pouvez cependant avoir un large choix de dispersion des cendres. Que ce soit dans un cimetière, dans la mer, la forêt ou sur un site cinéraire, il y a évidemment des normes à respecter :

  • Il est défendu de disperser les cendres dans un lieu public.
  • Si vous voulez les disperser dans un lieu privé, il faut préalablement obtenir un accord du propriétaire.
  • Après la dispersion, il faut déclarer à la commune, du lieu de naissance du défunt, la date et le lieu de la cérémonie de dispersion des cendres.

Le plus souvent les cendres sont dispersées dans le jardin du souvenir d’un cimetière. Ce lieu est un espace cinéraire dédié à la dispersion des cendres. Cette pratique est évidemment gratuite, mais il faut obtenir l’autorisation du maire de la commune du cimetière.

Cet emplacement permet aux proches endeuillés d’avoir un lieu de recueillement défini.

Image jardin du souvenir

Où peut-on déposer l’urne contenant les cendres du défunt ?

D’autres alternatives sont possibles concernant la destination des cendres du défunt.

Il y a par exemple le droit d’inhumer l’urne contenant les cendres de la personne décédée.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il y a un large choix de lieux pour inhumer une urne cinéraire. 

Bien qu’il soit impossible de conserver l’urne dans un logement, il est autorisé de la placer dans une sépulture d’une propriété privée. 

Il y a aussi la possibilité de déposer l’urne dans une sépulture existante, en pleine terre ou bien en cavurne. La cavurne est un monument cinéraire particulier, qui accueille l'urne contenant les cendres du défunt. Même si le défunt se fait incinéré, il est possible d’inhumer ses cendres.

Une autre destination est assez courante, celle de déposer l’urne dans un columbarium. Cet endroit conserve les urnes des défunts dans des niches. On en retrouve dans la plupart des cimetières. Ce monument est hors-sol et sa concession s’achète auprès de la mairie de la commune du cimetière.

Enfin l’urne peut être scellée sur un monument funéraire. Cette pratique permet de réunir les personnes décédées d’une même famille. Ainsi, si certains désirent être inhumés et d’autres incinérés, il est possible de les rassembler afin d’avoir un même lieu de sépulture. 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques