Estimation gratuite du prix des obsèques
Un problème avec le site, une question ou besoin d'aide ?
Nous répondons à vos questions du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h 01 84 17 37 38

Urnes funéraires : choix et obligations

Des conseils sur le choix d'une urne funéraire

L’urne funéraire est le récipient fermé utilisé pour placer les cendres du défunt après la crémation. Il n'y a pas de modèle agréé, ni de "définition légale” de ce réceptacle qui sert à recueillir les cendres. En revanche, son choix peut tenir compte de la destination des cendres prévue et d’autres critères. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider. 

Nature de la demande

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Des modèles variés 

L'urne funéraire peut être à la fois pratique et esthétique. C’est pour cela qu’il existe aujourd’hui de nombreux modèles, du plus simple au plus sophistiqué, mais aussi de couleurs et de formes différentes. En général, le prix commence à 30 euros environ et varie selon le modèle choisi et sa matériau de conception, il y en a désormais pour tous les budgets.  En ce qui concerne les matériaux, il est possible de trouver des urnes en pierre, en céramique, en métal, en verre soufflé, en albâtre, en marbre, etc. Il se peut que le défunt ait choisi son urne funéraire de son vivant ou qu’il revienne à la famille d'en choisir une. Dans ce cas, tout comme pour le cercueil, le choix de l’urne est l’occasion pour les proches d'offrir un “dernier écrin” au l'être cher.

Quelle est la différence entre urne funéraire, cendrier et reliquaire ? 

Le cendrier funéraire ou sac cinéraire ignifugé est le réceptacle, très simple, utilisé par les pompes funèbres pour récupérer les cendres à l’issue de la crémation. Il s’agit donc d’un “réceptacle intermédiaire”, mais certaines familles le considèrent comme l’urne “finale”, ce qui est tout à fait possible. 

Le reliquaire est un contenant qui peut renfermer une partie des cendres. Il a été utilisé par les personnes qui choisissent de partager les cendres entre les différents membres de la famille. Mais attention, une loi qui a entrée en vigueur en 2008 n’autorise plus la répartition des cendres funéraires. Ainsi, il est aujourd'hui interdit d’utiliser un reliquaire qui ne peut pas accueillir la totalité des cendres d’un défunt. 

Quant à l’urne, souvent choisie par la famille ou par le défunt lui-même, elle permet de recueillir la totalité des cendres. Ces dernières années, de nombreuses sociétés se mettent dans la production et la commercialisation d’urnes funéraires. Ce réceptacle est doté d’un couvercle hermétique, pas spécialement scellé (sauf en cas de rapatriement à l’étranger). Toutefois, aucune loi n’impose ni sa forme, ni sa couleur, ni ses motifs. En général, il existe trois types d’urnes, en fonction de sa volume : 

  • L’urne avec une contenance de 3,5 litres destinée aux personnes de forte corpulence 
  • L’urne avec une contenance de 2 litres destinée aux défunts de corpulence moyenne 
  • L’urne avec une contenance de 0,5 litre destinée aux enfants 

urne funéraire grise posée au milieu de bougies blanches allumées

Comment choisir une urne funéraire ? 

Le choix de l’urne ne dépend pas uniquement de son esthétique. D’autres critères importants doivent être pris en compte comme la destination des cendres envisagée et sa durabilité. Ainsi, pour une dispersion des cendres, une urne simple peut faire l'affaire, car elle servira juste à transporter les cendres. Vous n’avez pas à choisir une urne en métal ou en verre soufflé. Après la dispersion, l’urne vide peut être immergée dans l’eau, enterrée dans la terre (au cimetière ou dans une propriété privée) ou jetée (transformée). 

D’un autre côté, une urne durable et non dégradable, conçue dans du matériau résistant est à privilégier si vous optez parmi les solutions suivantes : 

  • Inhumation de l’urne dans une concession ou une sépulture existante (caveau de famille)
  • Dépôt de l’urne dans un caveau 
  • scellement de l’urne sur un monument funéraire au sein d’un cimetière

Selon sa destination, l’urne peut aussi être biodégradable. C’est le cas si vous prévoyez de l'immerger en pleine mer ou de l'inhumer dans une concession pleine terre. 

Il existe également des urnes conçues dans des objets usuels ou faites-maisons. Ainsi que des gammes d’urnes “naturelles” : en tissu, calebasse, papier mâché, cuir, fil de soie, paille d’or, etc. Cependant, il faut garder en tête que matière naturelle ne rime pas forcément avec écologie. En effet, certaines urnes naturelles et biodégradables peuvent être conçues avec des matériaux exotiques qui viennent de loin.

Est-il possible de se passer des urnes du commerce ? 

Cette pratique est très courante à l’étranger. Par exemple, les cendres de Renato Bialetti, créateur des fameuses cafetières Bialetti, ont été placées dans une cafetière, une de ses inventions. Selon l’article du Monde du 17 février 2016 : “Il avait fait de sa vie une légende; il a fait de sa mort un clin d'œil. La cafetière-urne funéraire est le dernier clin d'œil de l’industriel italien, décédé à 93 ans, qui avait popularisé la cafetière du même nom.”

Cette pratique est aussi possible en France. En effet, aucune loi n’impose la forme, ni le matériau de construction de l’urne. Un bon moyen de privilégier les matières écologiques, l'artisanat local, les créations maison, les objets anciens ou de récupération (vase, poterie, boîtes personnalisées, etc.) 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

* champs obligatoire

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Faites une estimation gratuite en ligne, avant de comparer les devis

Commencer la simulation

Conseils sur le thème des obsèques