Choix du lieu pour la cérémonie funéraire

checked picto

La cérémonie funéraire peut avoir lieu dans différents endroits : cimetière, funérarium, crématorium ou lieux de culte.

Organiser une cérémonie funéraire soulève des questions, la principale étant de choisir si l’on souhaite organiser une cérémonie civile et laïque ou plutôt une cérémonie religieuse. Le choix de la cérémonie peut souvent impacter le choix du lieu. Les rites civils peuvent avoir lieu au funérarium, au crématorium ou même au cimetière. Les cérémonies religieuses ont plus souvent lieu dans les lieux de culte en fonction de la religion du défunt.

Les cérémonies civiles : au cimetière, au crématorium ou au funérarium

La cérémonie funéraire peut tout à fait se dérouler en dehors du lieu de culte si c’est la volonté du défunt. Il faut respecter un délai maximal de six jours après le décès de la personne. Le choix du lieu peut se faire en fonction des volontés du défunt si la personne a fait un choix, ou selon les désirs de la famille et de l’entourage du disparu.  Peu importe le lieu choisi, funérarium, crématorium ou cimetière, la cérémonie peut tout à fait être personnalisée. La famille peut se charger de l’organisation de la cérémonie civile, un maître de cérémonie, une association ou un groupe cher au défunt peut aussi s’en charger. Les choix des lectures, des textes, des chants ou de la décoration peuvent être faits en fonction des valeurs du défunt et de ses goûts personnels.

La cérémonie civile est souvent plus courte que la cérémonie religieuse, elle dure généralement entre 30 et 45 minutes. La cérémonie commence par introduire la personne décédée, on retrace les grandes lignes de son existence. Des musiques sont écoutées et des textes ou poèmes sont lus. L’assemblée est souvent invitée à faire un geste d’adieu pour saluer une dernière fois le défunt. Le rite laïque se termine par une conclusion qui indique à l’assemblée ce qu’elle doit faire : signer un registre, présenter ses condoléances…

  • Cimetière : la cérémonie a souvent lieu devant la sépulture du défunt. Elle a lieu en plein air et peut permettre à l’entourage de se recueillir devant le tombeau familial et de faire ses derniers adieux au défunt avant qu’on dépose son cercueil dans le tombeau. La cérémonie peut aussi avoir lieu au cimetière dans le cas on l’on dépose l’urne dans le columbarium ou dans la tombe. Le cimetière est un lieu public dans lequel tout un chacun peut se rendre.
  •  Funérarium : la cérémonie laïque a, dans ce cas, lieu à l’intérieur. Le funérarium propose un lieu de recueillement. Le lieu est ouvert 24h sur 24 et permet donc aux personnes qui le désirent de rendre un dernier adieu au défunt, en petit comité s’ils le souhaitent. La cérémonie peut avoir lieu dans ce lieu. Le corps est placé dans une chambre funéraire, réservée à la réception des familles et adaptée à l’organisation d’une cérémonie. L’espace réservée aux familles comporte une salle de cérémonie dans laquelle on peut souvent trouver un écran qui permet de projeter vidéos et photos si les proches le souhaitent.
  • Crématorium : La cérémonie peut avoir lieu au crématorium dans le cas où la crémation est choisie. Le corps est transporté au crématorium puis accueilli dans une salle funéraire. Une chambre est également réservée à la réception des familles. Le crématorium peut être le lieu d’accueil pour le corps, le lieu où se déroule la cérémonie funéraire et le lieu de sépulture. On retrouve une salle de présentation visuelle qui permet à la famille qui le souhaite d’assister, via une vidéo, à l’introduction du cercueil dans le four crématoire. Les proches peuvent aussi assister directement à l’introduction du cercueil dans le four à la fin de la cérémonie d’obsèques, directement à travers une vitre.

La cérémonie religieuse : dans un lieu de culte

Le lieu de culte choisi pour l’organisation de cérémonies funéraires religieuses dépend bien sûr de la religion du défunt et des croyances de ses proches. Les rites religieux sont souvent plus longs que les cérémonies laïques et chaque religion a ses propres rites.

  • Les funérailles catholiques sont célébrées par un prêtre et l’assemblée prie pour l’âme du défunt. Ce type de cérémonie n’est pas nécessairement réservé aux pratiquants. L’entourage prie pour le défunt.
  • Les funérailles orthodoxes respectent des rites bien particuliers. La cérémonie est rythmée par des chants et des prières. Les membres de l’assemblée reçoivent tous un cierge qu’ils allument pendant le rite. La promesse de la résurrection est mise en avant pendant la cérémonie.
  • Lors des funérailles protestantes, la messe se déroule au temple. Le prêtre célèbre une liturgie particulière. La cérémonie est basée sur la simplicité et les obsèques ne visent qu’à consoler l’entourage, les prières humaines n’ayant chez les Protestants aucun impact sur le sort du défunt.
  • Les obsèques musulmanes sont également très sobres et sont précédés de rites de toilettage et de purification du corps. C’est l’imam qui intervient lors de la célébration.
  • Les funérailles juives doivent avoir lieu 24h seulement après la mort du défunt. La sobriété est également de mise. La cérémonie a lieu en présence d’un rabbin. On récite la Kaddish.

 

Le choix du lieu pour l’organisation des cérémonies funéraires reste le souhait du défunt ou de ses proches.

 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques