D’où vient la crémation ?

checked picto

Comment et où est née la crémation ? N'hésitez pas à lire cet article pour plus de réponses !

La crémation est une technique funéraire qui est utilisée depuis des générations. C’est l’une des pratiques les plus répandues lors des funérailles. 

Pendant de longues années elle ne se pratiquait pas en France. Aujourd’hui elle se fait dans des lieux appelés crématorium.

Où est née la crémation ?

La crémation existe depuis des millénaires en Occident. 

En effet, auparavant, c’étaient les personnes de hautes classes sociales qui se faisaient incinérées. C’était une marque de richesse que de ne pas finir dans la fosse commune avec les classes inférieures. Il fallait être riche pour faire ce choix car une crémation utilisait beaucoup de bois ce qui était considérable à l’époque.

De grands empereurs ont choisi la crémation tels que César, Auguste…

La crémation existait aussi chez les gaulois qui croyaient en la réincarnation de l’âme, lorsqu’ils étaient brûlés.

Sous Charlemagne la crémation était interdite car la religion catholique ne l’autorisait pas. 

En effet, les catholiques pensaient que la résurrection n’était pas possible avec une crémation.

Les premiers crématoriums en France

En 1887 une loi a été votée, autorisant à chaque personne la “liberté des funérailles”. Tout le monde a le droit de choisir son mode de sépulture, que ce soit inhumation ou crémation...

Par la suite, le premier crématorium de France a été construit en 1889. Il est situé à Paris et se nomme le crématorium du Père-Lachaise. Et c’est ainsi que de plus en plus de crématoriums ont été créés. Aujourd’hui il y a un crématorium près de chaque métropole en France.

La crémation aujourd’hui, en forte croissance

La crémation n’a pas toujours connu un grand succès. En effet, bien qu’en 1887 il a été autorisé en France de faire des crémations, les français ont mis du temps à considérer cette éventualité funéraire. 

Ce n'est qu'en 1963 que le Vatican a autorisé les catholiques à se faire incinérer. Cette permission a permis à de nombreux catholique de choisir cette option, et aux crématoriums de prendre leur essor. 

Ainsi alors qu’il n’y avait que 9 crématoriums en France en 1980, il y en a aujourd'hui plus d’une centaine. 

Cette évolution montre le changement de mentalité des français. Ce changement s’explique par plusieurs facteurs:

  • La crémation est moins onéreuse que l’inhumation.
  • Il y a de moins en moins de place dans les cimetières, les cercueils sont bien plus grands que les urnes funéraires.
  • L’autorisation de la crémation dans les religions a permis aux croyants de pouvoir se faire incinérer.

Evolution du taux de crémation en France

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques