À qui appartiennent nos données personnelles en ligne à notre mort ?

checked picto

A qui appartiennent les données personnelles après décès

Chaque jour, en allant sur Internet, nous laissons derrière nous une énorme masse de données, notamment via nos achats en ligne et l’utilisation de diverses plateformes et réseaux sociaux. Lorsque l'on vient à décéder, les données se retrouvent alors sans propriétaire. A qui appartiendront ces données après notre mort ? Les héritiers pourront-ils y avoir accès ? Les réponses ici !

Données numériques : que deviennent-elles après décès ?

Certaines entreprises demeurent propriétaires des données de leurs utilisateurs au cours de leur vie et après leur décès. D’autres désactivent automatiquement un compte après une période d’inactivité. Il existe également des plateformes qui proposent de supprimer le compte. Pour cela, un proche doit signaler le décès en remplissant généralement un formulaire et en fournissant des documents légaux comme la copie de l’acte de décès.

Dans le cas de Google, le géant du web a lancé en 2013 un gestionnaire de compte inactif. Cet outil permet à son propriétaire de déterminer quand son compte pourra être considéré comme inactif (après 3, 6, 12 ou 18 mois). Vous pourrez alors désigner des personnes de contact à qui l’équipe de Google transmettra vos données après cette période d’inactivité.

femme sénior vue de dos devant ordinateur portable

Qu’en est-il de l’argent sur un compte ?

Le service de paiement en ligne PayPal permet à un proche de récupérer le crédit d’une personne décédée, à condition de justifier du lien de parenté avec elle. Si le défunt possède un compte sur un site de commerce en ligne comme Amazon, il est possible de fermer le compte en informant la plateforme du décès. Amazon pourra alors transmettre les chèques-cadeaux sur le compte du proche après vérification de son lien avec le défunt.

Quoi qu'il en soit, la meilleure façon de gérer vos données en ligne est de désigner un exécuteur testamentaire à qui vous pourrez laisser vos identifiants et mots de passe. Cette personne de confiance se chargera alors de les transmettre ou non à vos héritiers selon vos souhaits.

google search engine on tablet

Comment assurer sa mort numérique ?

Afin d’assurer sa “mort numérique”, il est impératif de se préparer de son vivant. Vous pouvez transmettre vos données à vos héritiers au même titre que vos biens. Évidemment, vos proches ne seront pas totalement libres d’accéder à tous vos comptes. En effet, des dispositions contractuelles peuvent s’imposer selon l’entreprise concernée.

Par exemple, Apple bloque totalement le compte iCloud d’un utilisateur décédé et n’accepte pas de le transmettre aux héritiers.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques