Comment savoir si le défunt a pris des dispositions préalables concernant ses comptes en ligne ?

checked picto

Ce qu'il faut faire pour savoir si le défunt a laissé des directives concernant ses comptes en ligne

Tous les jours, nous semons en ligne des données numériques importantes via les messageries, réseaux sociaux, sites d’achat, sites de paiement, sites de jeux, sites de streaming, espace personnel sur des sites administratifs, etc. Mais après décès, celles-ci peuvent rester sur Internet et peuvent faire l’objet de piratage. Heureusement, il est possible de laisser des directives avant décès concernant ces comptes en ligne. Mais comment prendre connaissance de ces directives ? Les réponses dans cet article. 

Comment savoir si le défunt a établi un testament numérique ?

Il est possible d'établir un testament ou un coffre-fort numérique pour laisser les directives concernant les comptes en ligne. Ces types de formalités permettent de nommer une personne de confiance à qui toutes ces données peuvent être transmises en cas de décès. Pour le faire, il faut donc s’adresser à un notaire. Ce dernier se chargera de faire appliquer les dernières volontés numériques de la personne après son décès. 

Après un décès, les proches doivent alors prendre contact avec le notaire du défunt pour connaître les dispositions existantes sur les différents comptes en ligne. Ces formalités peuvent préciser si le défunt souhaite que ses comptes soient supprimés ou non.

Comment savoir si le défunt a laissé des directives sur ses comptes en ligne ?

Plusieurs sites et réseaux sociaux permettent à leurs utilisateurs d’organiser leur mort numérique de leur vivant. 

Google avis

Par exemple, Google a lancé une fonction qui permet à un utilisateur de désigner une personne tierce qui pourra gérer son compte après une période d’inactivité définie à l’avance. Cette personne recevra alors une notification une fois ce délai passé, et aura accès au compte. Elle pourra alors demander sa suppression. 

Facebook permet aussi à un utilisateur de nommer un tiers de confiance qui pourra gérer ses comptes après décès. Celui-ci sera alors notifié dès sa désignation et après un délai d’inactivité du compte défini au préalable.

Que faire si le défunt n’a pas laissé de disposition concernant ses comptes en ligne ?

Si la personne décédée n’a pas établi un testament numérique, les héritiers sont libres de décider du devenir de ses comptes en ligne. Les ayants droit pourront alors demander la suppression des comptes en s’adressant aux entreprises concernées. Enfin, si le défunt n’a pas réalisé de testament et que ses héritiers ne prennent aucune mesure, ses comptes en ligne resteront ouverts sans limitation.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques