Supprimer les données d'une personne à sa mort : à qui faire appel pour s'en charger ?

checked picto

Découvrez à qui confier la suppression des données d'une personne après son décès

Au décès d’un proche, en plus d’organiser les obsèques, il faut gérer ses données numériques. Si le défunt a laissé des directives concernant ces données, il suffit de les appliquer. En l'absence de directives, les héritiers peuvent choisir entre laisser ces données sur internet (risqué) ou les faire supprimer. Mais comment faire et qui contacter ? Les réponses dans cet article !

Qui contacter pour supprimer les données d’une personne décédée ? 

Si le défunt n’a laissé aucune directive quant à la gestion de ses données, les proches peuvent demander leur effacement. Pour supprimer les données d’une personne décédée, il faut contacter le fournisseur concerné. En général, vous devez remplir un formulaire et prouver que vous faites bien partie de la famille proche du défunt. Il faut souligner que dans la majorité des cas, il n’est pas possible de récupérer les mots passe ni les données comme les photos ou les vidéos par exemple : ces informations seront supprimées définitivement par le site. 

Si vous cherchez à supprimer toutes les données du défunt sur certains sites internet, il est possible de faire appel à un professionnel dans ce domaine. En effet, plusieurs entreprises se spécialisent dans la suppression des données après la mort. Leur but est d'aider les familles endeuillées à entamer ces démarches. 

Si les données que vous souhaitez supprimer portent atteinte à l’identité du défunt et à la vie privée de ses héritiers, vous devez contacter la Commission nationale de l’Informatique et des Libertés, la CNIL. Pour cela, rendez-vous sur son portail, vous y trouverez de nombreux conseils et des précisions juridiques concernant vos droits.

clavier ordinateur portable

Comment faire appliquer les directives du testament numérique d’une personne décédée ?

Toute personne qui se connecte à Internet peut organiser sa vie numérique après sa mort au préalable. Il est donc possible de laisser des consignes sur la conservation (ou la suppression) et la communication de ses données après décès. Pour cela, il faut désigner une personne de confiance qui pourra en prendre connaissance et les exécuter. 

Dans le cas de Google par exemple, la plateforme propose une fonction "Gestionnaire de compte inactif” permettant de déterminer un délai (3, 6 ou 18 mois) au bout duquel le compte et ses services (Gmail, YouTube, Google Drive…) seront estimés comme inactifs. Vous pourrez alors nommer une ou des personnes à qui les données du compte seront transmises une fois passé ce délai. Celle-ci aura la possibilité d’accéder aux données du compte et de demander leur suppression.

Dans le cas de Facebook, vous pouvez nommer un “Contact légataire” comme un proche ou un ami. Pour cela, il faut accéder aux “Paramètres/Gérer le compte” et y renseigner les informations le concernant (nom, adresse électronique. En cas de décès, ce contact légataire peut demander la suppression des données ou sa transformation en compte de commémoration.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème des obsèques