Crémation : derniers chiffres et projections futures…

Quelles sont les dernières évolutions concernant la crémation

Le marché de la mort doit s’adapter aux évolutions de la société : c’est indéniable. Les mentalités changent tout comme le rapport au corps et à la religion évoluent. Ce sont des facteurs incontournables que les opérateurs funéraires doivent prendre en compte pour mettre à jour leurs offres et services. La crémation en fait partie.

Evolution de la part de la crémation

En 2013, la crémation représentait 32% des obsèques en France. Bien loin des 1% de 1980, 11% de 1994 ou des 25% de 2004. Cette courbe ascendante n’est pas prête de s’arrêter puisque 1 Français sur 2 envisage une crémation dans le cadre de ses propres obsèques.

Quelles sont les principales raisons de ce choix ? Premièrement pour des raisons économiques (30%) même si ce n’est pas toujours vrai ; pour des raisons pratiques  (une dispersion des cendres ne nécessite pas des démarches d’acquisition de concession etc.). Le dernier argument est d’ordre écologique (16%).

50% des personnes interrogées qui opteraient pour une crémation disent aussi vouloir privilégier la dispersion des cendres à l’inhumation ou mise en columbarium de l’urne (28%).

Demander des devis comparatifs en ligne.

Comment les pompes funèbres s’adaptent-elles ?

Bien entendu la progression continue de la crémation a des conséquences sur la gestion et le développement d’une société funèbre. Les opérateurs funéraires qui disposent par exemple d’une ou plusieurs chambres funéraires à proximité d’un crématorium seront plus à même de répondre à ce type de demande. On attend de même une hausse significative du nombre de décès au cours des prochaines années du fait de l’évolution démographique. Le nombre de crémations devrait ainsi continuer de croître. Les investissements actuels des sociétés funèbres dans la crémation porteront certainement leurs fruits dans le futur.

Le nombre de crématoriums devrait aussi augmenter, on en compte actuellement 150 en France. La plupart d’entre eux ont été construits par les collectivités mais sont gérés par des sociétés funèbres dans le cadre de la délégation de service public. 

L’apparition de nouveaux petits crématoriums de proximité semble inévitable pour répondre à la demande croissante. La part des investisseurs privés devrait ainsi être plus importante.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités