Organisation de la cérémonie d’obsèques avec le Covid 19

Déroulement cérémonie obsèques pendant la crise du Covid

Dès le 17 mars, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé certaines mesures concernant les cérémonies d’obsèques afin de réduire la propagation du virus. Ces mesures sont douloureuses pour la famille endeuillée qui se sent dépossédée de ce moment important. En effet, il n’y a rien de plus pénible que ne pas pourvoir dire au revoir à l’être aimé et lui rendre un denier hommage avant sa crémation ou son inhumation.

Obsèques et Covid-19 : les familles dépossédées du moment d’adieu pendant le confinement

La crise du Cobvid-19 a chamboulé la préparation des funérailles. En temps normal, lorsqu’une personne décède, les familles et les proches se réunissent pour se recueillir et lui rendre un dernier hommage. Ces moments de partage et d’émotions apportent du réconfort et sont donc importants dans le processus du deuil.

 Or, pendant la crise du Coronavirus,  cette étape est restreinte puisqu’il est interdit de voir et toucher la personne défunte. Ainsi, en plus de ne pas pouvoir accompagner leurs proches lors de leurs derniers jours à l’hôpital, les familles souffrent également de ne pas pouvoir partager leur peine avec les siens. 

Malgré ces contraintes, la plupart des entreprises de pompes funèbres proposent un accompagnement spécifique pour permettre aux familles de rendre un hommage digne et respectueux de l’être cher.

Mesures relatives aux cérémonies religieuses

Il existe toutefois quelques mesures à respecter :

  • Le nombre de personnes qui peuvent assister à la cérémonie est limité à 20 personnes maximum, moins si le lieu de cérémonie est plus étroit.
  • Les personnes présentes doivent respecter les distances de sécurité  
  • Un siège libre doit se trouver entre chaque personne qui assistera au culte
  • Le maître de cérémonie ou le prêtre peut prévoir, avec la famille, des places « isolée » au cimetière pour leur permettre d’assister à l’inhumation du cercueil ou la dispersion des cendres. N’hésitez pas à demander conseil à l’entreprise de pompes funèbres en charge des obsèques.
  • Les personnes âgées de 70 ans et plus ne doivent pas assister aux cérémonies car elles sont considérées comme vulnérables au Covid-19

Depuis l’annonce du déconfinement le 11 mai 2020, il est désormais possible d’assister à des funérailles qui se déroulent à plus de 100 km de son lieu d’habitation.

Organisation cérémonie civiles

Les familles et les proches du défunt peuvent organiser des cérémonies civiles tout en respectant les gestes barrières comme le port de marques, les distances de sécurité… Ce moment d’hommage peut se dérouler au cimetière, dans les salles de recueillement des crématoriums et funérariums qui sont ré-ouvertes aux publics, dans une salle privatisée ou encore au lieu de la dispersion des cendres.

Organisation de cérémonies pour une crémation

La plupart des crématoriums sont à nouveaux ouverts pour les familles. Ainsi, il est désormais possible d’organiser des cérémonies dans ces lieux tout en suivant les gestes barrières. Toutefois, la famille peut toujours choisir d’organiser une cérémonie d’hommage, avec l’aide de l’opérateur funéraire, dans un autre lieu lors de la restitution de l’urne.

Organiser une cérémonie à date ultérieure

Les familles peuvent décider de reporter la cérémonie à une date ultérieure, notamment après la crise du coronavirus, pour rendre hommage à l’être aimé dans un contexte plus serein. N’hésitez pas à contacter un conseiller funéraire pour prévoir une date et faire les préparatifs à l’avance.  

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités