Révolution dans le funéraire : les columbariums les plus innovants

Les solutions innovantes an matière de destination des cendres après la crémation

Dans cet article, nous allons faire le point sur les concepts les plus novateurs effectués dans le domaine de la crémation, en termes de conservation et des destinations des cendres des défunts. Avec l’évolution de la pratique de la crémation depuis une trentaine d’années, le rituel des pompes funèbres qui faisait preuve d’immobilisme, certaines start-up se sont lancées dans ce domaine pour proposer des concepts innovants et des idées futuristes dans les quatre coins du monde.

Bien que ces idées ne soient pas toutes réalisables, puisqu’elles vont de l’impressionnant au plus farfelu, cela justifie que le marché est assez porteur pour intéresser des chercheurs.

Le devenir des cendres

Après la crémation, les cendres peuvent être dispersées dans un “jardin du souvenir” dédié pour cet effet, ou dans un site cinéraire ou privé sous réserve d’obtenir une autorisation officielle. Les Familles peuvent également choisir de les inhumer dans une sépulture familiale ou les déposer dans une case d’un columbarium.

Autres possibilités qui existent

Il existe d'autres possibilités sur le devenir des cendres, cependant, elles sont soumises à des démarches contraignantes et des autorisations qui dépendent d’un pays à un autre. Parmi ces possibilités, on cite :

Eternal Reefs : il s’agit de répandre ou immerger les cendres dans un récif artificiel conçu spécialement pour cette utilisation.

Les cendres sont mélangées avec du ciment neutre puis immergées dans la mer, depuis des sites de récifs réputés pour leur aspect distractif (plongée et pêche).

Familles et proches sont invités à contribuer à la conception du récif en aidant à mélanger les cendres dans le béton. Ces derniers peuvent y laisser leurs empreintes, écrire des messages ou ajouter des souvenirs. Cette expérience positive participe à la guérison de l’âme suite au deuil.

D’un autre côté, ces “récifs éternels” contribue à la préservation et la protection des océans. On compte aujourd’hui 1 800 récifs éternels dans les côtes des USA.

Elysiul Space : les funérailles spatiales

Ce marché est encore très petit et est proposé par quelques sociétés spécialisées. Il s’agit d’envoyer les cendres sur la lune ou l’ADN dans l’espace. Il existe une variante originale qui consiste à expédier les cendres au niveau de la stratosphère.  

En 2018, une start-up, dont le siège se trouve à San-Francisco a envoyé 300 petites fioles de cendres dans un “cube-Sat” depuis un Falcon 9. La satellisation de celui-ci se fera pendant deux ans, avant de se consumer pendant le retour dans l’atmosphère terrestre. Cette opération coûte environ 2 200 euros par fiole.

Les proches peuvent assister au départ du lanceur puis suivre l'orbite du satellite jusqu’à sa destruction finale via une application mobile. En effet, il est impossible de l’observer depuis le sol à cause de sa taille réduite (carré de 10 cm de côté).

En France, ce type de dispersion n’est soumis à aucun texte de lois. Toutefois, il convient de prévenir la mairie du lieu de naissance de ce choix.

Seule l’entreprise Poussière d’Etoile, situé dans le sud de la France propose la dispersion des cendres depuis un ballon gonflé à l’hélium à une hauteur de 33 km. Le coût de cette opération est à partir de 590 euros (après une évaluation de la zone choisie et l’obtention d’une autorisation de l’aviation civile.

Bios : une urne funéraire écologique qui vous transforme en arbre

Cette idée originale a été pensée et lancée par la société catalane “Bios-Urn”. Cette solution intelligente a été développée par deux frères en partant du principe que toute forme de vie peut se régénérer dans la nature. A la fois durable et écologique, elle a pour objectif de transformer la manière dont nous imaginons la mort, en se régénérant dans une autre forme de vie à travers la nature.

Pour cela, les deux frères proposent une urne funéraire qui peut fournir un nouveau cycle de vie, notamment un arbre. Pour le faire, les créateurs se sont basés sur une théorie : les cendres font germer une graine, et pousser l’arbre que le défunt aura choisi au préalable.

L’urne “Bio-Urn” pourra être placé dans un pot plus grand qui sera utilisé comme incubateur. Pour être sûr que le développement de l’arbre soit optimal, l'hydrométrie et la température de la terre de l’incubateur seront analysées grâce à capteur. Ce dernier assurera également le pilotage de l’arrosage automatique intégré. Ces différents paramètres seront gérés et visualisés depuis un Smartphone. L’arbrisseau sera ensuite transféré en terre permettant à la famille et les proches de se recueillir pendant de nombreuses années auprès de cet arbre qui sera le symbole de l’âme de leur proche défunt. Cette idée est également valable pour les animaux de compagnie.

Le coût d’une urne biodégradable est estimé à 118 euros. A cela s’ajoute un montant de 445 euros pour l’achat de l’incubateur “Bio Incube”. Ce dernier est optionnel puisqu’il est possible de placer l’urne directement en terre dans une forêt ou un jardin.

Florian Leclerc : la sublimation, le funéraire du futur

Ce processus a pour objectif de réduire le temps de l’incinération du corps sans générer aucune pollution. L’énergie utilisée pour cette sublimation est l’hydrogène. Le délai de la crémation sera alors de quelques minutes simplement (sachant que la crémation dure généralement 90 à 120 minutes).

  • Diminuer le stress généré par l’attente au crématorium
  • Rendre ce système plus économique et respectueux pour l’environnement

Quelques idées plus marginales concernant la destination des cendres du défunt

Deux entreprises qui se trouvent en Suisse proposent de transformer les cendres en diamant de 0.4 carats grâce à une forte pression. Le coût est évalué à 5 500 euros environ.

La start-up Andvinyly, dont le siège est en Grande-Bretagne conçoit des disques vinyles avec les cendres du défunt. Ce qui permet aux familles d’écouter la musique préférée du défunt à sa guise.

Le groupe Heavens Above Firework offre l’intégration des cendres du défunt à un feu d’artifice.

Pour terminer, la start-up Nadine Jarvis propose l’incorporer les cendres dans la conception des crayons à papier. 

Ces idées, qui représentent des gadgets, sont contradictoires aux réglementations françaises qui n’autorisent pas de telles pratiques.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités