Estimation gratuite du prix des obsèques
Un problème avec le site, une question ou besoin d'aide ?
Nous répondons à vos questions du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h 01 84 17 37 38

Comment bien organiser votre mort numérique ?

Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour bien gérer vos données en ligne après votre décès

Chaque jour, des milliards de personnes se connectent sur Internet et laissent, sans forcément s'en apercevoir, des traces de leur passage. Création de comptes en ligne, publications sur les réseaux sociaux, courriels, photos et vidéos, commentaires sur les sites web, historiques de navigation, mots de passe et identifiants… Les données que nous laissons en ligne peuvent revêtir de multiples formes ! Voilà pourquoi il est très important de s'occuper de toutes ces informations - en commençant à réfléchir à la gestion de nos données numériques après notre décès. Mais comment faire exactement ? À quoi faut-il penser ? MPF vous dit tout !

3 étapes pour bien préparer votre mort numérique

Découvrez notre infographie complète pour comprendre - en images - comment bien organiser votre mort numérique !

N'oubliez pas que vous pouvez également la télécharger facilement en cliquant sur le bouton prévu à cet effet ci-dessous. N'hésitez pas non plus à nous faire vos retours ! Nous sommes toujours volontaires pour échanger.

Quelques chiffres sur la mort numérique

Le saviez-vous ?

8 000

Personnes inscrites sur Facebook décèdent dans le monde chaque jour. Ce qui laisse autant de profils et comptes en ligne inutilisés et laissés sans défense !

Moins de 2%

C'est le nombre de personnes interrogées (d'après un sondage HappyVisio) qui ont pensé à préparer leur testament numérique en France

150

C'est le nombre de comptes qu'un internaute moyen possède sur Internet. Ce qui fait autant de mots de passe à retenir...

Les héritiers et les proches peuvent-ils accéder aux comptes en ligne d’un parent décédé ?

Il s'agirait là d'une solution pratique et facilement applicable pour gérer le décès d'un proche. Seulement voilà : par principe, un profil sur un réseau social ou un compte de messagerie est strictement personnel et soumis au secret des correspondances.

La réponse est donc non : les héritiers et les proches d'un défunt ne peuvent pas accéder aux comptes en ligne de la personne décédée. D'où l'importance de bien préparer cet aspect du décès !

Notez bien qu'en l’absence d’une demande de la part des héritiers ou des proches, le profil de la personne décédée continue d’exister en ligne. En pratique, il est très difficile pour un responsable de site de faire la différence entre un profil inactif parce que son titulaire ne l’utilise plus et un profil inactif parce que son titulaire est décédé.

En revanche, les héritiers ou les proches peuvent mettre à jour le profil d’une personne disparue pour informer un tiers de son décès. À condition cependant de justifier de leur identité, du décès du défunt et de la nature de leurs relations. Le but de la manœuvre : demander au responsable d’un fichier de tenir compte du décès de celle-ci, et de procéder à l’actualisation de ses données.

Dans la même logique, les réseaux sociaux proposent des fonctionnalités permettant de prendre en compte le décès d’une personne. Par exemple, Facebook propose aux proches du défunt de transformer le compte d’une personne décédée en « Mémorial » afin de permettre à sa famille et à ses amis de se recueillir et d’échanger entre eux, et d’offrir au défunt une sorte d’éternité numérique.

Pour connaître la marche à suivre, renseignez-vous directement auprès des entités concernées. En effet, chacune d'entre elle applique des dispositions différentes : suppression du compte, suspension, transformation en mémorial... Chaque service a sa philosophie !

Gérer son décès numérique : comment créer un mot de passe efficace ?

IL existe plusieurs règles à respecter pour mettre au point un mot de passe efficace - et ainsi couper court à toute personne malintentionnée désirant accéder à vos comptes en ligne :

Règle n° 1 : 12 caractères

Un mot de passe sécurisé doit comporter au moins 12 caractères. Il peut être éventuellement plus court si le compte propose des sécurités complémentaires telles que le verrouillage du compte après plusieurs échecs, un test de reconnaissance de caractères ou d’images (« captcha »), la nécessité d’entrer des informations complémentaires communiquées par un autre moyen qu’Internet (exemple : un identifiant administratif envoyé par La Poste), etc.

Règle n° 2 : des chiffres, des lettres, des caractères spéciaux

Votre mot de passe doit se composer de 4 types de caractères différents : majuscules, minuscules, chiffres, et signes de ponctuation ou caractères spéciaux (€, #…).

Règle n° 3 : un mot de passe anonyme

Votre mot de passe doit être anonyme : il est très risqué d’utiliser un mot de passe avec votre date de naissance ou le nom de votre chien (etc.), car il serait facilement devinable.

Règle n° 4 : la double authentification

Certains sites proposent de vous informer par mail ou par téléphone si quelqu’un se connecte à votre compte depuis un nouveau terminal. Vous pouvez ainsi accepter ou refuser la connexion. N’hésitez pas à utiliser cette option.

Règle n° 5 : renouvellement des mots de passe

Sur les sites où vous avez stocké des données sensibles, pensez à changer votre mot de passe régulièrement : tous les trois mois paraît être une fréquence raisonnable

Comment faire respecter la réputation numérique d’un défunt ?

Il arrive que la réputation et la mémoire d'une personne soient bafouées, en particulier sur Internet. Il n'existe aucune loi qui concerne spécifiquement la réputation numérique. Mais il y a tout de même une autre loi qui s'applique, sur la question de la diffamation, du dénigrement et de l'injure après la mort d'une personne. Vous pouvez donc y avoir recours pour protéger la mémoire de vos proches défunts.

Gérer les comptes numériques d'un défunt : le classement par difficulté !

Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un tableau récapitulatif qui évalue la complexité de chaque service des diverses plateformes numériques :

Evaluation de la complexité de chaque service

Sources de l'article : Senior Media, HappyVisio, Repos digital

Être informé des dernières actualités

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Comparez : Devis obsèques en 2 min
Devis gratuit et sans engagement

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Faites une estimation gratuite en ligne, avant de comparer les devis

Commencer la simulation