La surmortalité en mars et avril 2020 liée au COVID a-t-elle impacté les 4 mois suivants (mai, juin, juillet et août)?

L'INSEE vient de publier les chiffres des décès sur les 4 derniers mois, nous pouvons ainsi faire une première analyse de l'évolution de la mortalité en France de janvier à août 2020

Notre notre site Meilleures Pompes Funèbres est un site comparateur de devis funéraires ce qui nous permet d'observer l'évolution des décès en France.

Évolution du nombre de décès par jour du 1er mars au 24 août 2020

Après le pic du 1er avril 2020, le nombre de décès est en forte baisse et depuis le 19 avril retombe au niveau des années précédentes.

Décès par jour 1 mars-24 aout 2020

On observe qu'il n'y a pas eu de baisse de la mortalité suite à la surmortalité des mois de mars et d'avril 2020 alors qu'on aurait pu s'attendre à une baisse de la mortalité sur la période de mai à août 2020.

Décès par mois 1 mars-24 aout 2020

Décès par jour - Écarts à la moyenne mensuelle du 1er mars au 24 août 2020

Décès par jour - Ecarts à la moyenne mensuelle du 1 mars au 24 aout 2020

Décès par jour cumulés du 1er mars au 24 août 2020

Si l'on prend les décès cumulés en 2020, soit 308 561 (du 1 janvier 2020 au 24 août 2020 sur la France métropolitaine) et on les compare aux 2 années précédentes, on obtient :

- un écart de 26 115 décès soit 9% d'augmentation entre 2020 et 2019,

- un écart de 19 678 décès avec 2018 soit 6% d'augmentation entre 2020 et 2018 (grippe ayant fait de nombreuses victimes) ;

Sachant que l'évolution de la mortalité évolue habituellement dans des fourchettes de maximum 3%, on peut considérer que ces évolutions sont significatives, le COVID jouant un rôle clé dans cette surmortalité, mais est-ce l'unique explication?

Évolution de l'augmentation du nombre de décès par département en France (du 1er janvier au 24 août) entre 2019 et 2020

L'INSEE fournit des données complètes jusqu'au 24 août 2020. Sur la période, 6 départements ont un taux de croissance des décès supérieur à 20%, le département du Haut-Rhin dans le Grand-Est et 5 départements en Île-de-France (77, 92, 93, 94 et 95). Ces départements sont les principaux départements touchés par le COVID notamment au sein des EPHAD.

Evolution décès par dpt 2020  2019 du 1er mars au 24 aout

Enfin nous avons analysé l'évolution du décès depuis le déconfinement soit de mai 2020 à août 2020.

Evolution décès par dpt 2020  2018 du 1er mai au 10 aout

Entre le 1ᵉʳ mai et le 24 août 2020, 178 598 décès sont enregistrés en France, soit 1 % de moins qu’en 2019 et le même niveau qu’en 2018. Ce chiffre est provisoire et sera révisé à la hausse dans les prochains mois. De manière surprenante, la Meuse a connu une forte augmentation des décès.

Sinon la plupart des département ont connu une variation comprise en +/- 5%. Nous n'avons pas assisté à de fortes baisses de la mortalité dans les départements très impactés par le COVID alors qu'on pouvait s'y attendre.

Voici l'évolution de la mortalité par âge et sexe :

Evolution des décès par sexe et âge (1 mars au 24 aout 2020)

Il est notable que le COVID a impacté les personnes âgées principalement les plus de 65 ans dans des proportions proches. A l'inverse les catégories plus jeunes ont connu une forte baisse de la mortalité (notamment liée aux accidents). On observe aussi que les hommes ont été nettement plus impactés par les femmes.

Evolution des décès par lieu (1 mars au 24 aout 2020)

Enfin, en observant l'évolution en fonction du lieu de décès, la hausse de la mortalité est manifeste dans les EHPAD avec plus de 27% d'augmentation. De manière plus surprenante, on observe une forte hausse des décès à domicile. Inversement, les décès à l'hôpital sont en faible augmentation ce qui peut sembler paradoxal avec l'impact du COVID.

Ainsi, on aurait dû assister à une baisse de la mortalité sur la période de mai à août 2020 après la surmortalité de mars et d'avril 2020. A ce stade il est très difficile d'apporter une explication détaillée, on peut citer l'impact psychologique du COVID sur les personnes âgées, les fortes températures en juillet et août, la vie plus difficile en Ehpad, l'isolement des personnes âgées à domicile, etc.

Voici le lien vers les données INSEE et vers le site Santé publique France.

Charles Simpson

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités