Estimation gratuite du prix des obsèques
Un problème avec le site, une question ou besoin d'aide ?
Nous répondons à vos questions du lundi au jeudi de 8h à 20h, le vendredi de 8h à 19h, le samedi de 9h à 18h et le dimanche de 10h à 17h 01 84 17 37 38

Le prix des crémations pourrait flamber avec la crise 

Hausse de prix des gaz : les crématoriums pourraient augmenter les prix de la crémation

Marie-Christine Montfort, directrice des crématoriums de Lille et secrétaire de l’Union des professionnels du funéraire public affirme, s’inquiéter sur les conséquences de la hausse du prix du gaz sur les crémations. Pour faire face à cette problématique, elle demande aux pouvoirs publics de donner leur autorisation pour les autres modes de funérailles alternatifs comme l’aquamation. 

Nature de la demande

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Rencontres entre les acteurs du funéraires public

Lors des rencontres nationales de l’UPFP (Union du Pôle Funéraire Public) qui se sont déroulées à Toulouse les 22 et 23 juin, tous les acteurs du funéraire public ont été réunis : pompes funèbres intercommunales, gestionnaires des crématoriums et gestionnaires des cimetières. Parmi les sujets : la hausse du prix du gaz qui peut impacter les prix des crémations. 

Marie-Christine Montfort, directrice des crématoriums de Lille et secrétaire de l’UPFP, s’inquiète sur les conséquences de la hausse du prix du gaz entraînée par la guerre en Ukraine sur les crématoriums. “Si la situation continue à s’aggraver, les crématoriums vont devoir augmenter la prestation de la crémation”, explique-t-elle. Ces prix peuvent être doublés à court terme. 

trois piles inégales de pièces de monnaie devant tire-lire

Hausse de prix de la crémation et recours à l’inhumation 

Toujours selon Marie-Christine, la hausse de prix de la crémation pourra pousser les personnes les plus démunies à recourir à l’inhumation. Or, le problème de manque de place dans les cimetières est difficile à résoudre, il n’est pas possible de les étendre à l’infini. Sans oublier qu’il est difficile de récupérer les concessions avec l’échec des décompositions du corps engendré par les soins de conservation et les terres mortes dans les cimetières, étant donné que les produits phytosanitaires ont tué les bactéries et elles ne mangent plus les dépouilles. 

Et même si les maires parviennent à exhumer des restes mortels pour libérer des concessions, ils ont souvent recours à la crémation, ce qui peut revenir plus cher pour les mairies si les prix de cette pratique flambent. 

Appel à feu vert pour d’autres modes de funérailles 

Les autorités doivent autoriser les nouveaux modes d’obsèques comme l’aquamation qui consiste à plonger le corps dans une solution alcaline pour accélérer sa dégradation. Cette technique ne requiert pas autant de gaz que la crémation et s’avère beaucoup moins énergivore (car il est possible de chauffer l’eau avec de l’électricité par exemple). De plus, le liquide issu de cette technique peut être utilisé comme engrais et épandage pour les cultures. 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

* champs obligatoire

Consultez les pages mentions légales et comment ça marche ?

Faites une estimation gratuite en ligne, avant de comparer les devis

Commencer la simulation