Le cimetière de Saint-Pierre en pointe de la technologie

Le plus grand cimetière de la deuxième ville de France est entré de plein fouet dans le monde de la technologie.

Les pompes funèbres de Marseille vont être soulagées. La mairie de la ville a mis en place des bornes à l'entrée du cimetière pour retrouver les tombes des défunts : optimisation de l'itinéraire, accès aux personnes à mobilité réduite ...

Des bornes interactives pour retrouver les tombes de vos défunts

L’année dernière, la mairie de Marseille a pris la décision d’installer des bornes interactives à l’entrée du cimetière Saint-Pierre pour permettre aux visiteurs de retrouver l’emplacement des tombes recherchées. De quoi soulager les pompes funèbres de Marseille qui sont souvent sollicitées pour retrouver la sépulture d’un défunt.

Le cimetière Saint-Pierre est un lieu unique. Inauguré en 1856, il fait partie des plus grands cimetières de France. Il dispose d’une superficie de 60 hectares, 15 kilomètres d’allées pour 146 000 concessions. Pour permettre aux visiteurs de se repérer, des bornes interactives ont été installées dans l’enceinte. L’objectif est de leur fournir un parcours optimisé tant pour les personnes à mobilité réduite que pour les piétons. Fonctionnant sur le même modèle qu’une tablette tactile, l’utilisateur tape le nom de la personne recherché. Rapidement, il obtient l’emplacement précis composé de l’allée et du rang. Destinées aux personnes souhaitant rendre hommage à un proche, les bornes interactives sont aussi considérées comme un fabuleux moyen de retrouver les défunts pour les généalogistes. Mais plus que ça, la mairie a aussi conçu ce système pour permettre aux simples visiteurs de retrouver la tombe de personnalités célèbres et les plus belles sépultures. But affiché des services municipaux : faire du cimetière de Saint-Pierre un lieu touristique et permettre aux habitants de redécouvrir leur patrimoine.

Quels projets à venir ?

La mairie de Marseille a décidé d’aller plus loin que la mise à disposition de bornes interactives. En effet, elle souhaite doter et relier les 21 cimetières de la ville par ce système. Elle prévoit aussi de donner accès à la base de données via le smartphone. Si la personne est chez elle, elle pourra aussi y accéder via son PC en se connectant aux services de la ville. Parallèlement, les services de la cité phocéenne continuent à enrichir la base de données des défunts. En 2013, il y avait près de 140 000 noms enregistrés. Le travail de retranscription de l’état civil de chaque personne étant très long car celui-ci se fait manuellement.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités