Les taux de croissance des décès les plus importants sont en EHPAD et concernent les personnes de plus de 95 ans - rapport 5

Grâce aux données de l'INSEE sur près de 2 mois, nous savons aujourd'hui que le COVID-19 a surtout impacté les EHPAD et les personnes très âgées (95 ans et plus)

L'INSEE a décidé de diffuser tous les vendredi l'évolution du nombre de décès par jour et par département pendant la période du Covid-19. Notre site Meilleures Pompes Funèbres est un site comparateur de devis funéraires. Grâce aux données, nous pouvons comprendre l'impact du COVID-19 sur l'évolution des décès en France, quelle catégorie d'âge a été la plus impactée? Dans quels départements et quels lieux ?

Évolution du nombre de décès par jour du 1er mars au 27 avril 2020

Après le pic du 1 avril 2020, le nombre de décès est en forte baisse et depuis le 19 avril ce nombre est revenu en dessous des années précédentes.

Décès par jour 1 mars - 30 avril 2020

Décès par jour - Écarts à la moyenne mensuelle du 1er mars au 27 avril 2020

Décès par jour - Ecarts à la moyenne mensuelle du 1 mars au 27 avril 2020

Décès par jour cumulés du 1er mars au 27 avril 2020

Décès par jour cumulés du 1 mars au 27 avril 2020

Évolution de l'augmentation du nombre de décès par département en France (du 1 mars au 27 avril) entre 2019 et 2020

L'INSEE fournit des données complètes jusqu'au 27 avril 2020. Sur la période, 3 départements ont un taux de croissance des décès supérieur à 100%, le département du Haut-Rhin dans le Grand-Est et 2 départements en Ile de France (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine), avec la baisse du nombre de décès ces 2 dernières semaines les taux de croissance diminuent partout.

Evolution de la croissance entre 2019 et 2020 du nombre de décès par département en France (du 1 mars au 27 avril)

Evolution de la croissance entre 2019 et 2020 du nombre de décès par département en Ile de France (du 1 mars au 27 avril)

Si nous comparons les données respectivement de 2020 et de 2018, nous constatons que les écarts sont nettement moins forts, toute la partie Ouest de la France connait un taux de mortalité plus faible et dans certains départements nettement plus faible comme le Cantal avec une baisse du nombre de décès de 23% et de 19% en Dordogne. Il est évident que ces départements connaissent des taux de mortalité anormalement bas tout en sachant que ces départements ont peu de décès liés au COVID-19.

Evolution de la croissance entre 2018 et 2020 du nombre de décès par département en France (du 1 mars au 27 avril)

En combinant les données provenant du site Santé Publique France qui publie les décès liés au COVID-19 depuis le 18 mars 2020 et les données de l'INSEE nous pouvons établir le pourcentage de décès liés au COVID-19.

Evolution des décès par jour avec le % liés au COVID (décès à l'hopital) du 1 mars au 27 avril 2020

Ce taux oscille entre 15 et 30%, la semaine du 20 avril (dernière semaine disponible) le taux hebdomadaire grimpe à 22% soit un niveau record. Attention à ce chiffre, tout d'abord sur les 2 premières semaines de la comptabilisation, tous les décès COVID-19 n'étaient pas répertoriés et il n’intègre pas les décès en EHPAD (maison de retraite).

Evolution des décès par jour avec le % liés au COVID (décès à l’hôpital) du 16 mars au 27 avril 2020

En distinguant les départements dont le taux de décès lié au COVID-18 est supérieur à 20% (rouge pour les départements dont le taux est supérieur à 20%) nous retrouvons tous les départements de l'Ile de France et la plupart des départements du Grand Est. Le record étant détenu par le Haut-Rhin. Les taux en Ile de France sont moins importants autour de 30% alors que la croissance du nombre décès est plus importante. On peut penser que le taux de décès lié au COVID est sous-estimé en Ile-de-France en comparaison avec les autres départements.

L'INSEE publie aussi les décès selon l'âge, le département et le lieu de décès. Ainsi, en observant ce graphique sur l'évolution du nombre de décès en fonction du lieu (l’hôpital, maison de retraite, domicile, autre) il semble que l'évolution semble relativement homogène alors que la réalité est très différente.

Evolution du 1 mars au 23 avril 2020 des décès par lieu.

En effet, l'évolution des décès en EHPAD connait une très forte disparité, les départements les plus touchés par le COVID-19 ont des taux de plus de 200%, voir plus de 300% pour les EHPAD à Paris, Haut de Seine et Seine Saint Denis alors que dans le Cantal le nombre de décès en EHPAD est de -20%.

Evolution du 1 mars au 23 avril des décès au sein des EHPAD (maison de retraite) par département

En observant uniquement les décès à l'hôpital, les taux sont beaucoup moins importants (entre 50 et 100%) et surtout beaucoup plus homogènes sur les départements impactés par le COVID-19. Nous avons appliqué la même échelle (20%) pour distinguer les départements qui subissent un impact modéré ou fort (bleu et rouge), il semble que la croissance des décès en EHPAD touche la plupart des départements alors qu'en hôpital seuls les départements d'Ile de France et du Grand Est sont fortement impactés.

Évolution du 1 mars au 23 avril 2020 des décès au sein des hôpitaux par département

Dans ce graphique, où on peut constater que l'augmentation des décès touche principalement les EHPAD notamment dans les départements en Ile de France et dans l'Est.

Evolution du 1 mars au 23 avril des décès au sein des différents lieux par département

Nous observons que le taux de croissance des décès (entre 2020 et 2019) est fortement lié à l'âge et au sexe. Nous avons segmenté de manière plus fine les âges (10 catégories d'âge) et le nombre de décès est représenté par la taille des cercles, ainsi nous observons des taux de croissance nettement plus importants sur les différentes catégories entre 85 et 95 ans et plus. Cette dernière est la catégorie qui connait la plus forte croissance (+ de 41% chez les hommes et 34% chez les femmes). Il est à noté un pic chez les hommes entre 75 et 79 ans. Les hommes ont nettement plus soufferts du COVID-19 sauf parmi les populations jeunes.

Evolution du 1 mars au 23 avril 2020 des décès par âge et par sexe. La taille des cercles représentant le nombre de décès.

En observant les données avec l'âge (réduit à 4 catégories pour une meilleure lecture), on confirme que l'EHPAD est le lieu qui a le plus souffert du COVID-19 avec un nombre important de résidents très âgés. La catégorie des personnes jeunes en EHPAD (65-74 ans) est celle qui a le plus été impactée par le COVID-19.

Evolution du 1 mars au 23 avril 2020 des décès par lieu et par âge. La taille des cercles représentant le nombre de décès.

Pour mémoire voici les liens vers nos précédentes analyses :

Voici le lien vers les données INSEE et vers le site Santé publique France.

Charles Simpson

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités