A Nantes, un défunt sur deux opte pour la crémation en 2020

Ce qu'il faut savoir sur l'évolution de la pratique de la crémation à Nantes

La crémation est actuellement en constante évolution. Le taux de pratique de ce mode de sépulture est passé de 2% à plus de 30% en 20 ans en France. A Nantes, ce chiffre est encore plus élevé : un Nantais sur deux choisit l'incinération.

Quel est le taux de pratique de la crémation à Nantes ? 

A Nantes, la crémation est devenue un mode de sépulture de plus en plus fréquent. Effectivement, on estime qu'environ 50% des défunts est incinéré en 2020, contre 39% dans toute la France. Pour répondre à cette évolution et éviter une saturation, la collectivité a procédé à la conception de nouveaux sites cinéraires, permettant de conserver les urnes ou de répandre les cendres des défunts à Saint-Martin Nouveau (à Chantenay), à Toutes-Aides (Doulon) et au cimetière-Parc, à Nantes Nord. Des travaux d'agrandissement ont été également effectués dans les sites cinéraires à Miséricorde et à la Bouteillerie.

Quels crématoriums à Nantes ?

A Nantes, il existe actuellement deux crématoriums métropolitains, dont le crématorium de Nantes, mis en service en 1989 et le crématorium de Saint-Jean-de-Boiseau, qui a ouvert ses portes en 2019 pour faire face à la saturation du premier équipement crématoire. Deux autres crématoriums sont également présents dans le département, à savoir le crématorium de Château-Thébaud et le crématorium de Saint-Nazaire. 

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités