Cimetière de l’Eure : les vols se multiplient

Les vols se font de plus en plus nombreux dans les cimetières de l’Eure : Fleurs, plaques, objets religieux….

Les vols commis dans les cimetières inquiètent les proches des défunts qui constatent la répétition du phénomène. A Bernay, comme dans toutes autres communes, le vol d’objets funéraires et de fleurs est récurrent. Les municipalités cherchent des solutions pour résoudre ce problème.

Vols d’objets funéraires à répétition dans le cimetière de l’Eure

Les vols dans les cimetières se font de plus en plus nombreux, et les proches commencent à élever leurs voix face à ce problème. La disparition des fleurs, des plaques et des objets religieux dans ces endroits de recueillement dignes et sacrés se multiplient.« C’est inadmissible, une telle atrocité mènera pas ce qui ose faire cela au paradis », « C’est une honte de piller des plantes dans un cimetière », « Et même des plaques... », On retrouve plusieurs commentaires de ce genre sur les réseaux sociaux. Le phénomène est présent dans nombreuses communes du secteur de Bernay.

Installation de caméras de surveillance

Toutes les municipalités sont confrontées à ce phénomène récurrent. Françoise Canu, maire (SE) de Menneval, comme d’autres est inquiète. “Ma commune connaît actuellement des vols d’un nouveau genre. Mais quelle est la solution ? Peut-on mettre dans cet endroit des caméras de surveillance ou un personnel de gardiennage permanent pour assurer la surveillance, les faits et gestes de chacun. On constate que les périodes, où les vols de végétaux se multiplient, concordent le plus souvent à des saisons propices aux replantations », selon le premier magistrat qui reçoit de nombreuses plaintes y afférent dans sa commune. Cette affirmation se complète avec un autre post publié récemment par une autre personne d’une autre commune sur sa Page Facebook : “J’ai signalé des faits similaires à la mairie de Beaumont-le-Roger”.

A Serquigny, Lionel Prévost,  le maire (PS) de la commune, raconte le cas d’une famille qui a confronté à des vols de fleurs plusieurs fois. Ce dernier pense que « c’est très difficile de donner une réponse à ce genre d’incivilité. Comment en être certain que la personne qui s’empare d’un pot de fleurs soit envoyée ou non par la famille ? En plus, les personnes qui se recueillent sur la tombe d’un de leurs proches dans les cimetières proviennent souvent d’une commune éloignée et sont inconnues... ». Au niveau des forces de l’ordre, Jean-Pierre de Brauwer, capitaine de la compagnie de gendarmerie de Bernay, affirme “ayant reçu que très peu de plaintes liées à ce sujet”, bien qu’il soit conscient de l’existence de certains faits du genre.

Le Maire (PC) de Brionne a connaissance de ce phénomène “La police municipale de ma commune me rapporte de façon épisodique des vols dans ces lieux de mémoire. À chaque fois, nous demandons aux  familles victimes de ces vols de déposer des plaintes même si le montant du préjudice peut ne pas justifier cette formalité. Je suis conscient du fait que les victimes soient meurtries par de tels faits. Dommage actuellement, nous n’avons pas le moyen de placer un gardien en permanence au cimetière. La solution qui pourrait être réalisé c’est la mise en place de systèmes de vidéoprotection et nous sommes en train de réfléchir dans le cadre du programme des travaux de 2019 », selon Valéry Beuriot.

À Bernay, la mairie indique n’avoir pas reçu de plaintes particulières liées à ce phénomène même si les internautes locaux publient de nombreux commentaires pour justifier l’existence de ce phénomène, aussi bien dans le cimetière Sainte-Croix que dans celui de la Couture.

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Gagnez du temps et faites des économies.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Toutes les actualités