Obsèques et emplacement gratuit : que faut-il savoir ?

checked picto

Tout savoir sur l'emplacement gratuit au cimetière

Un cimetière doit disposer d’un emplacement gratuit : c’est la loi.  Celui-ci est destiné à accueillir des sépultures et comporte au moins une pierre tombale. En général, il est attribué pour une durée indéterminée de 5 ans au minimum, renouvelable de 5 en 5 ans. Cette durée peut prendre fin quand le cimetière ne dispose plus d’espace suffisant pour recevoir des nouveaux défunts. 

Emplacement gratuit au cimetière : de quoi s’agit-il exactement ? 

Un cimetière propose obligatoirement des emplacements gratuits et des emplacements payants : ce sont les concessions. Comme son nom l’indique, un emplacement gratuit permet d’inhumer un défunt en urne ou un défunt en cercueil gratuitement (sans acheter une concession). Il est destiné aux personnes démunies, aux corps non réclamés et à toute personne qui souhaite y reposer. 

Si la plupart du temps une concession est accordée pour une durée déterminée (pour 15, 20, 30, 50 ans ou à perpétuité), un emplacement gratuit est accordé pour une durée indéterminée, avec un minimum fixé à 5 ans. Autrement dit, il ne fait pas l’objet d’un contrat. Ainsi, la mairie peut demander l’exhumation du cercueil ou de l'urne lors de l’échéance afin de libérer de la place pour de nouveaux défunts. 

Il est possible de le transformer en concession payante sur demande des proches et accueillir ainsi plusieurs urnes ou cercueils. Un emplacement gratuit peut être un terrain nu, une cavurne ou une case de columbarium. 

allée dans cimetière enherbé et arboré par belle journée ensoleillée

Qu’en est-il des défunts en urne ?

Une loi qui est entrée en vigueur en 2008 stipule que les défunts en urnes doivent être traités au même titre que les défunts en cercueil. Les cimetières sont alors dans l’obligation de proposer des emplacements gratuits pour les défunts en urne. Il peut s'agir d’une cavurne ou d'une case de columbarium. Souvent, l’urne est inhumée dans un jardin aux urnes pendant au moins 5 ans. Cette option permet de disposer d’une sépulture avec une plaque tombale pour se recueillir et d’avoir davantage de temps pour réfléchir à l’avenir des cendres. 

jardin du souvenir

Quels sont les risques d’un emplacement gratuit ?

Aucun contrat n’est signé à l’attribution d’un emplacement gratuit. La mairie peut donc décider de reprendre l’emplacement lorsque la période arrive à son échéance sans prévenir les proches. C’est pourquoi il est utile de prendre des précautions et de s’adresser à la mairie avant même la fin de l’échéance. 

Dans le cas d’un défunt en cercueil, les restes sont exhumés puis incinérés si les proches ne s’y opposent pas à l’avance. S’il est crématisé, les cendres seront dispersées dans un jardin du souvenir. S’il n’y a pas de crémation, les restes exhumés seront déposés à l’ossuaire.  

Dans le cas d’un défunt en urne, les cendres sont dispersées au jardin du souvenir si la famille ne s’y oppose pas au préalable. Dans le cas contraire, l’urne est transférée à l’ossuaire.

Comparez les tarifs des marbriers de votre ville.

Plus de 50 000 familles partout en France nous font déjà confiance.

Devis comparatifs gratuit en deux minutes.

* Numéro de téléphone obligatoire pour qualifier la demande

ou

Faites une estimation avant de comparer les devis

Estimez

Conseils sur le thème de la marbrerie funéraire