Présentation de la société et du réseau La Maison des Obsèques

Historique de la société

La société la Maison des obsèques est créée en 2015 avec un capital de départ de 30 millions d’euros. Depuis cette création, la Maison des Obsèques n’a cessé de croître. Un an après son lancement, en 2016, elle comptait déjà 45 agences, et 70 en 2017.

Toutes les agences n’appartiennent pas à la Maison des Obsèques. Une grande partie d’entre elles sont des agences partenaires. Ainsi, sur les 45 agences que l’enseigne recensait en 2016, 20 seulement lui appartenaient en propre. Les 25 restantes étaient de simples partenaires.

L’objectif-phare du groupe : disposer de 400 succursales d’ici 2025 et assurer une couverture nationale. Pour ce développement, le groupe souhaite aller vers la création et le rachat d’entreprises, tout en conservant une ligne de conduite proche de l’humain.

La prévoyance de ses propres funérailles est une étape importante pour soi-même. Mais elle permet également d’épargner à ses proches des démarches complexes et coûteuses.

Avec les services funéraires, de prévoyance et de marbrerie, la Maison des Obsèques cherche donc à combler toutes ces attentes. Bien que toute récente, cette enseigne est déjà un réseau de grande envergure, né de la fusion de différents grands groupes, et une entreprise particulièrement réputée dans son secteur d’activité.

Son histoire a commencé bien avant cette création, puisque cette société est en réalité née du rapprochement de trois grands groupes, initié en 2013 :

  • Harmonie Mutuelle : le groupe Harmonie est déjà lui-même un très grand ensemble de sociétés axées sur les secteurs de l’assurance et de la prévoyance. Première mutuelle santé en France, elle intervient auprès des professionnels, et tout particulièrement auprès des TPE et des travailleurs indépendants ;
  • Le groupe MGEN : il est l’une des plus grandes références dans le milieu de la protection sociale. Il protège ainsi 4 millions de personnes et constitue la première mutuelle de la fonction publique (il gère notamment le régime obligatoire de l’Education nationale, de la Recherche, de la Culture…). Il fait également partie d’un autre ensemble, le groupe VYV, qui recense 10 millions d’adhérents et collabore avec 72 000 employeurs de tous les secteurs.
  • MUTAC : elle est le gage de l’expérience, puisque MUTAC existe depuis plus de 40 ans. Spécialisée dans le milieu de la prévoyance obsèques (elle est d’ailleurs la seule mutuelle nationale dans ce cas), elle assure aussi une fonction de conseil, en particulier auprès des personnes en situation de difficulté financière.

Principes et mode de fonctionnement

La Maison des Obsèques travaille donc énormément via des partenariats. Après un an d’existence, lorsque la société établissait les premiers d’entre eux, le directeur général Olivier Descazeaux (en poste depuis le 1er juillet 2016) jugeait le bilan « positif ». Pour la Maison des Obsèques, les collaborateurs participent à construire l’image de la marque, tout en aidant à la régulation du marché du funéraire.

Cela dit, si l’enseigne aime à s’appuyer sur ces collaborateurs a priori externes, il ressort que la tendance de ces partenaires conservent leur nom historique tout en adoptant la charte visuelle de la Maison des Obsèques.

La firme est une SAS à capitaux mutualistes. Outre les trois membres fondateurs (Harmonie Mutuelle, MUTAC et MGEN), Harmonie Services Mutualistes fait partie des actionnaires.

Rappelons également que les mutuelles fondatrices représentent plus de 600 établissements de santé de toutes catégories, couvrant des soins concernant la petite enfance, la pharmacie, l’audioprothèse, etc. Il est ainsi probable que la Maison des Obsèques mette en place des partenariats entre des secteurs connexes au funéraire (comme le transport sanitaire par exemple).

Enfin, il faut noter que la Maison des Obsèques est un groupe mutualiste. Cela signifie avant tout que le groupe n’a pas de volonté lucrative. Par exemple, dans le secteur du funéraire, il est estimé que 8 devis sur 10 ne respectent pas la réglementation. Ceux-ci doivent détailler les différentes prestations.

Or, de nombreux devis créés chaque année ne le font pas. La volonté de la Maison des Obsèques est donc d’apporter davantage de transparence dans les prix pratiqués. Cela doit inciter à réguler le marché et à tirer les devis vers le bas (En 2014, le coût moyen des obsèques se situait à 3 350 euros pour une inhumation, et à 3 609 euros pour une crémation).

chruch-book-wood

Les différents services

La Maison des Obsèques précise sa volonté d’être proche des personnes qu’elle conseille. Elle dit ainsi favoriser « des opérateurs de longue date, proches des familles et de leur communauté » et s’engager à « offrir un accompagnement humain et respectueux ».

Les trois grands domaines d’exercice de la société :

-        Les contrats de prévoyance : les agents funéraires de la Maison des Obsèques mettent au point des contrats dont l’objectif est de financer les futures obsèques. Cela évite à la famille des problèmes financiers au moment du décès ;

-        Les services funéraires : ces services sont très vastes. Ils recouvrent essentiellement ce qui concerne l’organisation et le déroulement des obsèques. On y trouve ainsi le type de cérémonie, le choix du cercueil, la location ou non d’un salon funéraire, rapatriement, etc ;

-        La marbrerie : le choix du monument funéraire est un élément à part. Celui-ci a effectivement des considérations spécifiques, comme le choix de la pierre, les gravures, etc. Voici les services proposés :

  • Construction et rénovation de monuments funéraires (fabrication de pierre tombale, etc…)
  • Travaux de marbrerie funéraire (pierre tombale, caveau…)
  • Entretien et fleurissement de sépultures (décapage de tombe, nettoyage, entretien du granit ou du marbre, renouvellement des compositions florales…)
  • Gravure sur pierre tombale et autres marbreries (noms, dates, citations, motifs…)
  • Mise à disposition d’un columbarium
  • Service de fossoyeur

Egalement, une large gamme de cercueils, d’urnes funéraires et d’ornements :

  • Céramiques : plaques, céramiques florales…
  • Fleurs artificielles : bouquets, croix, composition florale…
  • Fleurs naturelles : bouquet, composition florale, jardinière…
  • Plaques funéraires : avec gravures
  • accessoires pour les cercueils
  • Vases
  • Fournitures et ornements pour pompes funèbres
  • Caveau en béton, en marbre ou en préfabriqué
  • Monument funéraire (pierre tombale, stèle, caveau…) une gamme très variée avec des matériaux divers
  • Croix funéraire
  • Ossuaire
  • Urne funéraire : elle permet d’accueillir les cendres du défunt après la crémation. Personnalisable (matière, esthétisme, biodégradable…), elle peut être placée au sein d’un caveau familial.

Démarches et formalités administratives

La Maison des obsèques prend en charge de l’ensemble des démarches administratives liées à l'organisation des obsèques (prise de contact avec la mairie, le cimetière, l’église…).

Après le décès d’un proche, il est nécessaire de régulariser sa situation ainsi que de renseigner un certain nombre de documents administratifs (assurance maladie, mutuelle, banque, centre des impôts, assurances, abonnements, prélèvements habitation…). Ces démarches peuvent parfois être compliqués à comprendre et à réaliser.

Pour vous guider tout au long des étapes, la Maison des obsèques dispose de partenariats efficaces pour vous accompagner toute la durée de cette épreuve.

Direction et contact du siège

La Maison des obsèques est un réseau issu de l'économie social et solidaire :

Adresse : 33 Avenue du Maine, 75015 Paris

la Maison des Obsèques possède un numéro national : le 09 70 25 26 26.

men-computer-flower

Trouvez une agence dans votre ville

Actualités à propos de la maison des Obsèques

Une date importante dans l’histoire de la Maison des Obsèques est la création, en 2010, de l’Union du Pôle Funéraire Public. Aujourd’hui constitué de 500 communes et de 13 millions d’habitants, il s’organise autour d’une charte de déontologie visant à améliorer la protection et l’accompagnement des familles.

Cette création est importante car l’Union et la Maison des Obsèques ont déjà été amenés à collaborer : en 2016, les pompes funèbres intercommunales de Tours et de Lyon ont ainsi rejoint l’enseigne, représentant un ensemble de 15 établissements et de 120 salariés. Il y a fort à parier que d’autres partenariats de ce genre voient le jour dans les années à venir.

Pour 2018, l’un des faits les plus marquants reste l’ouverture des Pompes Funèbres Dauger. Cette société a ouvert ses portes dans le secteur de Saint-Maixentais-l’Ecole, dans les Deux-Sèvres. Si la Maison des Obsèques compte d’autres ouvertures en 2018, celle-ci est particulièrement conséquente : il est question ici d’un véritable complexe, comptant un jardin zen, un lieu dédié à l’exposition de monuments, et surtout, 3 salons. Par la suite, deux autres pourraient bien être aménagés.

Et puis, l’ouverture des Pompes Funèbres Dauger est intéressante parce qu’elle intervient dans un secteur géographique où, jusqu’à présent, un seul prestataire était disponible. Les habitants de la région peuvent ainsi espérer une baisse des prix dans ce secteur.