Les différentes cotisations

Le contrat ou assurance obsèques consiste à placer un capital qui sera versé au bénéficiaire du contrat le jour du décès de l’assuré. Les banques, les cabinets d’assurances et les établissements de pompes funèbres proposent de nombreuses formules : les contrats d’assurance obsèques, les conventions décès, les assurances frais obsèques, le contrat obsèques en capital ou en prestations etc.

Larges cotisations

Elles sont toutes destinées à financer les obsèques mais divergent au niveau des prestations souscrites. Le contractant lui peut choisir entre trois modes de cotisations.

La cotisation unique

La cotisation unique consiste en un seul versement. Elle dépend de l'âge de l'assuré et du montant de capital souhaité. Par exemple pour un capital garanti de 3 500 € la cotisation unique sera inférieure à cette somme du fait des intérêts générés par le capital placé.

  • 1 seul versementdont le montant dépend de
  • Age de l'assuré
  • Montant du capital désiré

Exemple

  • 2 700€ montant de départ à la souscription
  • 3 500€ montant du capital souscrit

La cotisation temporaire

La cotisation temporaire consiste à placer le capital souhaité en plusieurs fois, via le versement régulier de sommes d'argents : chaque mois, chaque trimestre ou semestre ou tous les ans. La cotisation temporaire s'échelonne dans le temps et dépend de l'âge de l'assuré.

  • Somme versée tous les mois, trimestre, semestre ou année
  • en fonction de
  • Age de l'assuré

Exemple

Mr Durand, 62 ans, souhaite avoir un capital garantie de 4000€ au bout de 10 ans :

  • (4 000€ / 10 ans) / 12
  • 33,30 € montant des cotisations mensuelles

La cotisation viagère

À la différence des deux autres formules, la cotisation viagère comporte davantage de conditions à la souscription du contrat. Comme la cotisation temporaire, les versements sont réguliers mais ils seront prélevés jusqu'au décès de l'assuré. Le montant de la cotisation est calculé en fonction de l'âge et du capital souhaité. Il arrive que le coût du contrat au décès soit bien supérieur au montant du capital garanti, c'est pourquoi ce type de contrat concerne une certaine tranche d'âge. Les contrats « viagère » comprennent une valeur de rachat moyennant pénalités.

  • Somme versée tous les mois, trimestre, semestre ou année
  • en fonction de
  • Age de l'assuré
  • Montant du capital désiré

Attention- somme prélevée jusqu'au décès du souscripteur, ainsi le risque est plus élevé. Si la personne vit longtemps, les cotisations seront plus importantes que le capital garantie.