Multinationale américaine vs coopérative canadienne

Jusque dans les années 90, les pompes funèbres du Québec au Canada étaient détenues par des petites entreprises familiales indépendantes. Après ces années « pompes funèbres dans la prairie » les gros méchants américains ont débarqués et rachetés de nombreuses entreprises moyennant de très gros chèques et en promettant de conserver les employés de l’entreprise.
C’est ainsi qu’en quelques années seulement le géant du funéraire américain SCI est devenu propriétaire de 12 entreprises soit 49 agences de pompes funèbres dans la région de l’Outaouais.

Seulement, ils n’avaient pas prévu la puissance de la coopérative funéraire du pays Outaouais. Contre vents et marées, ce sont eux qui font la pluie et le beau temps sur les tarifs du funéraire dans cette région du sud du canada.
Et malheureusement pour la multinationale, leur politique est plutôt axé sur le social en pratiquant des prix bas ?. À eux de s’aligner s’ils veulent rentrer en concurrence. Sauf que coté en bourse, il est difficile de faire ce que l’on veut avec les prix, ce sont les actionnaires qui décident.

Face à cela, SCI, le géant du funéraire n’a eu d’autres choix que de revendre ses acquisition à … la coopérative du funéraire du pays Outaouais !