Une nouvelle méthode de crémation écologique mais surprenante

Un nouveau type de crémation chimique vient d’être adopté par des funérariums de la province canadienne de l’Ontario. Les experts affirment que cette méthode serait bien meilleure pour l’environnement que la traditionnelle crémation par combustion.
Mediums cremation nouveau procede

Alors que la protection et la préservation de l’environnement est l’une des principales préoccupations actuelles, de nombreux secteurs d’activités sont à la recherche de solutions alternatives moins polluantes. C’est aussi le cas des entreprises de pompes funèbres. Ainsi, plusieurs funérariums ont récemment adopté un nouveau mode de crémation moins polluant.

Une crémation traditionnelle très polluante

Actuellement, la plupart des crémations consistent à brûler le corps du défunt. C’est d’ailleurs la méthode la plus souvent envisagée. Même si elle est très abordable financièrement, elle n’en reste pas moins très polluante pour l’environnement. En effet, les écologistes soulignent la forte consommation énergétique qu’elle engendre et les émissions de dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre liées à ce processus. Ainsi, pour limiter ces effets, un protocole sans réaction de combustion a été mis au point. AquaGreen Dispositions, la société qui a mis au point ce protocole, a déjà 200 crémations sans combustion à son actif.

L’accélération du processus naturel de décomposition

Cette nouvelle méthode de crémation est directement inspirée d’une technique déjà utilisée pour le traitement des cadavres d’animaux. Elle consiste donc à dissoudre les corps des défunts dans une solution corrosive alcaline. Même si cette technique fait froid dans le dos, elle est déjà employée au Canada, dans l’Ontario.

Ainsi, le principe est d’accélérer le processus naturel de décomposition des corps. Grâce à cette méthode, il suffit de quelques heures pour obtenir le squelette d’un défunt. Le reste est transformé en un liquide marron qui sera filtré dans un second pour éliminer les substances chimiques qu’il contient. Cette opération est répétée à plusieurs reprises afin que la substance obtenue ne présente plus aucun danger et puisse être évacuée avec les eaux usées.

Quant aux os, ils sont récupérés et écrasés afin d’en faire une fine poudre qui sera remise à la famille du défunt. 

Comparez tarifs

Comparez les tarifs des pompes funèbres de votre ville !

Gratuit et sans engagement